Un nouveau drapeau pour la Nouvelle-Zélande?

Ancienne colonie britannique, la Nouvelle-Zélande dirige sa destinée... (Photo Bernat Armangue, AP)

Agrandir

Ancienne colonie britannique, la Nouvelle-Zélande dirige sa destinée depuis 1907, mais son drapeau a toujours conservé l'étendard britannique dans le coin gauche.

Photo Bernat Armangue, AP

Les Néo-Zélandais pourraient bientôt se débarrasser du plus gros symbole visible de leur passé colonial. Le premier ministre du pays, John Key, a annoncé hier la tenue probable d'un référendum sur le changement du drapeau national, qui affiche toujours un drapeau britannique dans le coin gauche.

Colonie

Ancienne colonie britannique, la Nouvelle-Zélande dirige sa destinée depuis 1907. Mais son drapeau a toujours conservé l'étendard britannique dans le coin gauche. Selon le premier ministre John Key, il serait temps que le pays des kiwis se débarrasse de cet encombrant symbole du passé. Dans un discours donné hier à l'Université Victoria de Wellington, M. Key a annoncé que le pays tiendrait d'ici trois ans un référendum sur la question. «Je crois que le design du drapeau néo-zélandais incarne une époque révolue», a-t-il affirmé. Certains n'y voient qu'une annonce à saveur électoraliste en vue des élections de septembre prochain. Mais selon un sondage réalisé le mois dernier, seulement 28% des répondants se disaient pour un changement de drapeau, alors que 72% étaient contre.

Fougère

À quoi ressemblerait le nouveau drapeau? Toutes les options sont ouvertes. Le premier ministre néo-zélandais a cependant exprimé sa nette préférence pour la «fougère argentée sur fond noir» (silver fern), logo largement popularisé par les équipes sportives nationales, dont les fameux All Blacks au rugby. Dans la mystique maorie, la fougère argentée fait figure de talisman. En Nouvelle-Zélande, on la retrouve sur les pièces de 1$ et comme logo pour plusieurs entreprises, notamment dans l'industrie du tourisme. Certains arguent cependant que la fougère sur fond noir rappelle trop le monde du sport ou même les drapeaux de pirates. «Très peu de pays ont eu un drapeau noir et blanc. En fait aucun, sauf la Prusse! lance Graham Bartram, vexillologue (spécialiste des drapeaux) au Flag Institute à Londres. Le scénario le plus probable serait à mon avis qu'ils adoptent la fougère, mais sur un fond coloré.»

Canada

Dans son discours, John Key n'a pas manqué de citer l'exemple du drapeau canadien qui, rappelons-le, a arboré un drapeau britannique jusqu'en 1965, avant d'être remplacé par l'unifolié rouge et blanc que l'on connaît aujourd'hui. Ironiquement, trois provinces canadiennes ont cependant conservé le Union Jack sur leur drapeau, soit l'Ontario, le Manitoba et la Colombie-Britannique. Selon Graham Bartram, du Flag Institute en Grande-Bretagne, le Union Jack en question fait toutefois référence à la Couronne britannique plutôt qu'au gouvernement du Royaume-Uni.

Union Jack

Outre les trois provinces canadiennes, le Union Jack flotterait actuellement sur 13 territoires britanniques d'outre-mer (îles Vierges, Gibraltar, Bermudes, îles Caïmans, etc.), un État américain (Hawaii) et une demi-douzaine de pays, incluant l'Australie, Tuvalu et les îles Fidji. On peut se demander si l'exemple néo-zélandais n'inspirera pas l'Australie, qui s'interroge depuis longtemps sur la possibilité d'un changement de drapeau, mais qui a toujours abandonné l'idée, faute de consensus. «Je soupçonne que l'initiative va les titiller, observe Graham Bartram, du Flag Institute. Les Australiens n'ont jamais aimé être doublés par les Néo-Zélandais et ils ne voudront pas être laissés derrière avec le Union Jack.» En 1996, le Tuvalu s'était débarrassé de son drapeau à connotation britannique, avant de le réhabiliter un an plus tard.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer