Cinq plongeuses japonaises survivent trois jours agrippées aux coraux

Les plongeuses ont été retrouvées à Manta Point,... (PHOTO SONNY TUMBELAKA, AFP)

Agrandir

Les plongeuses ont été retrouvées à Manta Point, au large de la côte ouest de la petite île de Nusa Penida, à l'est de Bali.

PHOTO SONNY TUMBELAKA, AFP

Putra WICAKSANA
Agence France-Presse
Denpasar, Indonésie

Cinq plongeuses japonaises, sur un groupe de sept portées disparues depuis trois jours, ont été retrouvées vivantes lundi après-midi au large de Bali, agrippées à un récif corallien au milieu d'une mer agitée.

Des pêcheurs ont aperçu les cinq femmes, mais n'ont pas pu s'approcher en raison de vagues trop hautes. Elles se trouvaient à une vingtaine de kilomètres de l'endroit où elles auraient dû réapparaître vendredi après-midi à l'issue de leur plongée, ont indiqué les autorités.

L'une d'elles a été hélitreuillée par un hélicoptère, qui a lâché des sachets de nourriture pour les quatre rescapées. Ces dernières devaient être récupérées par un bateau de sauvetage et transportées vers Semawang, une plage au sud de Bali.

«Elles étaient cinq à la surface d'un gros récif corallien», a déclaré à l'AFP un responsable de l'agence des secours de Bali, Rudi Tjandi. «Les vagues et le courant étaient assez puissants et les pêcheurs qui les ont aperçues n'ont pas pu s'approcher».

Les plongeuses ont été retrouvées à Manta Point, au large de la côte ouest de la petite île de Nusa Penida, à l'est de Bali.

La police avait d'abord annoncé que quatre des plongeuses avaient été retrouvées. Les autorités ont ensuite évoqué une 5e personne. On ignore le sort des deux autres plongeuses.

À Semawang, une vingtaine de proches s'étaient regroupés. Une femme pleurait tandis que les autres personnes refusaient de répondre aux questions des journalistes.

Quatre ambulances, entourées de dizaines de Balinais, attendaient l'arrivée des rescapées.

Les sept Japonaises, cinq touristes et leurs deux instructrices, avaient disparu vendredi après-midi après une plongée au large de l'île de Lembongan, là encore près de Bali.

Toutes étaient des plongeuses expérimentées qui avaient plus de 50 plongées à leur actif.

Le Triangle du corail

Leur bateau était parti de Blue Point sur Nusa Lembongan, une zone recommandée aux seuls plongeurs expérimentés en raison des courants très violents qui la parcourent, et qui peuvent apparaître soudainement.

Le skipper du bateau qui devait récupérer les touristes a expliqué qu'il suivait les plongeuses lorsqu'une averse violente a troublé les eaux.

Il a mené son embarcation à quelques centaines de mètres d'où les touristes devaient réapparaître au moment convenu. Il les a cherchées une heure avant d'appeler les secours.

Lembongan est un spot de plongée réputé et fait partie du Triangle de corail, considéré comme l'un des plus beaux endroits au monde pour ses fonds sous-marins.

Pour John Chapman, un Britannique qui dirige un club de plongée à Lembongan, les fortes pluies et la mer agitée rendent plus difficile certaines recommandations par exemple se retrouver à la surface autour d'une bouée de couleur vive, dont la vue peut échapper aux plongeurs par mauvais temps.

«Les opérateurs qui viennent de Bali n'ont pas forcément connaissance des courants et des conditions. Certaines zones sont pour des plongeurs expérimentés et tous ceux qui viennent ici doivent être sûrs de travailler avec un club sérieux», a-t-il déclaré.

En juin 2008, cinq Européens qui effectuaient une plongée sous-marine à l'ouest de l'île de Florès, non loin de Bali, avaient eux aussi été emportés par des courants.

Trois Britanniques, une Suédoise et un Français, avaient été retrouvés sains et saufs deux jours plus tard, sur l'île aride de Rinca, qui sert de réserve naturelle pour les dragons de Komodo, les plus gros varans du monde.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer