Kim Jong-un à l'orphelinat: les symboles derrière les images

Des orphelins veulent toucher le leader suprême. L'endoctrinement... (PHOTO AFP/KCNA)

Agrandir

Des orphelins veulent toucher le leader suprême. L'endoctrinement commence dès le plus jeune âge en Corée du Nord.

PHOTO AFP/KCNA

Kim Jong-un aime les enfants. Il les regarde, leur sourit, les prend dans ses bras devant les photographes tel un politicien à la veille d'un scrutin.

La scène étrange, dévoilée hier, est un bijou de mise en scène à la sauce Potemkine, comme toutes les images officielles qui émanent de la Corée du Nord.

Les images de propagande montrant Kim Jong-un dans un orphelinat sont étudiées pour frapper une corde sensible chez les Nord-Coréens, explique Erich Weingartner, ancien éditeur du site CanKor qui a travaillé en Corée du Nord pour le Programme alimentaire mondial de l'ONU. «En Corée du Nord, les orphelinats ne jouent pas le même rôle qu'en Occident, explique-t-il. Ils jouent un rôle de premier plan dans la société, et sont une source de fierté pour l'État.»

En Corée du Nord, les familles trop nombreuses peuvent devenir un fardeau insurmontable pour les parents. Les orphelinats sont souvent la solution. «Par exemple, si une famille a des triplés, l'État juge que c'est une trop grande responsabilité à assumer d'un coup, alors les enfants sont envoyés à l'orphelinat. Aussi, quand une mère meurt, ses enfants sont envoyés à l'orphelinat, car l'homme doit travailler. Dans tous les cas, les visites sont permises, les parents peuvent aller voir leurs enfants.»

Kim Jong-un se penche avec bienveillance sur une... (PHOTO AFP/KCNA) - image 2.0

Agrandir

Kim Jong-un se penche avec bienveillance sur une rangée de poupons. 

PHOTO AFP/KCNA

Dans les photos diffusées par le régime nord-coréen, les orphelinats semblent bien tenus, les enfants sont habillés avec goût et paraissent en bonne santé. Le régime a bien sûr choisi un orphelinat neuf et bien tenu. Mais cela reflète une réalité: les orphelinats sont souvent mieux équipés que bien des maisons privées, dit M. Weingartner.

«Les embargos ne s'appliquent souvent pas aux orphelinats, alors c'est assez facile pour les agences d'aide en Occident d'amasser des fonds pour bâtir des orphelinats en Corée du Nord. Depuis 15 ans, plusieurs projets de rénovation et de construction ont vu le jour.»

Que gagne Kim Jong-un à s'y faire photographier? Il montre qu'il est le «père spirituel» de la nation, tout en perpétuant la longue tradition d'endoctrinement de la jeunesse nord-coréenne.

«Dans les écoles et les orphelinats, une pièce est traditionnellement consacrée à l'histoire de la vie de Kim Il-sung, père de la nation. Ensuite, son fils, Kim Jong-il, a lui aussi eu droit à sa pièce. Kim Jong-un a-t-il déjà sa pièce officielle? C'est bien possible.»




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer