Inde: trois nouvelles arrestations après le viol d'une Danoise

Une quinzaine de sans-abri ont déjà été entendus... (Photo Saurabh Das, AP)

Agrandir

Une quinzaine de sans-abri ont déjà été entendus après avoir été interpellés dans les environs de l'agression qui s'est déroulée dans un coin reculé d'un parc, près de la gare de New Delhi.

Photo Saurabh Das, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse

Trois nouveaux suspects ont été arrêtés vendredi par la police indienne dans le cadre de son enquête sur le viol mardi soir d'une touriste danoise à New Delhi, portant le nombre d'interpellés à six.

«Deux personnes en plus ont été arrêtées concernant le viol de la (femme) danoise et un mineur a été interpellé», a annoncé dans un communiqué envoyé par courriel le porte-parole de la police Rajan Bhagat.

L'un des deux suspects majeurs, âgé de 20 ans, a été arrêté dans le quartier touristique de New Delhi, où a eu lieu l'agression de la touriste danoise mardi. Le deuxième, âgé de 24 ans, a été placé en détention dans un autre quartier de la capitale indienne.

Aucun détail n'a été donné concernant le mineur interpellé, ni même son âge.

Un homme de 23 ans a été arrêté jeudi et deux sans domicile fixe ont été interpellés mercredi soir, soupçonnés d'avoir participé à l'agression de la touriste, violée mardi sous la menace d'un couteau pendant pratiquement trois heures.

La victime, âgée de 51 ans, s'était approchée d'un groupe d'hommes pour demander son chemin en début de soirée alors qu'elle tentait de regagner son hôtel situé dans le quartier de Paharganj, où se trouvent des établissements bon marché.

Les suspects sont «des jeunes hommes, pour la plupart des vagabonds», avait expliqué jeudi à l'AFP le commissaire de police de Delhi, Alok Kumar.

Une quinzaine de sans-abri ont déjà été entendus mercredi après avoir été interpellés dans les environs de l'agression qui s'est déroulée dans un coin reculé d'un parc près de la gare de New Delhi.

Cet incident survient quelques semaines après le premier anniversaire de la mort d'une étudiante qui avait subi un viol en réunion et frappée sauvagement dans la capitale indienne, une attaque qui avait provoqué une onde de choc dans le pays tout entier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer