Viol collectif en Inde: six hommes accusés de meurtre

La population a organisé des manifestations presque tous... (Photo : Rafiq Maqbool, AP)

Agrandir

La population a organisé des manifestations presque tous les jours depuis le viol pour réclamer une meilleure protection des femmes contre les violences sexuelles, qui ne sont souvent pas rapportées aux autorités.

Photo : Rafiq Maqbool, AP

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
New Delhi

Six individus ont été accusés de meurtre samedi par les autorités policières indiennes, quelques heures après qu'une femme victime d'un viol collectif eut rendu l'âme dans un hôpital de Singapour.

S'ils sont reconnus coupables, les six hommes pourraient écoper de la peine de mort, a indiqué le porte-parole de la police de New Delhi, Rajan Bhagat.

Le supplice vécu par la jeune femme a scandalisé les Indiens, qui ont organisé des manifestations presque tous les jours depuis le viol pour réclamer une meilleure protection des femmes contre les violences sexuelles, qui ne sont souvent pas rapportées aux autorités.

La victime voyageait dans un autobus à New Delhi le 16 décembre avec un ami de sexe masculin quand ils ont été attaqués par une bande d'hommes. Les assaillants ont violé la femme, avant de les déshabiller tous les deux et de les abandonner sur la route.

Le premier ministre de l'Inde, Manmohan Singh, a affirmé qu'il était conscient des vives émotions suscitées par cette attaque, et a ajouté qu'il revenait à tous les Indiens de s'assurer que la jeune femme de 23 ans ne soit pas morte en vain.

La jeune femme a rendu l'âme «paisiblement», entourée de ses proches et de responsables de l'ambassade de l'Inde, a déclaré par voie de communiqué le Dr Kevin Loh, administrateur général de l'hôpital Mount Elizabeth.

Après 10 jours de soins dans un hôpital de New Delhi, la victime avait été transportée à Singapour, jeudi, pour y être traitée dans une institution spécialisée dans les transplantations multiples. Vendredi soir, l'état de la jeune femme s'était considérablement aggravé. Elle s'est éteinte tôt samedi matin.

La dépouille de l'étudiante rapatriée

La dépouille de l'étudiante indienne a été embarquée dans la nuit de samedi à dimanche à bord d'un avion pour être transférée dans la capitale indienne, a annoncé un diplomate.

L'ambassadeur de l'Inde à Singapour, T.C.A. Raghavan a déclaré à l'AFP par courriel que l'avion transportant le corps de la jeune femme, âgée de 23 ans et dont l'identité n'a pas été révélée, avait décollé de l'aéroport de Changi à 0 h 30, heure locale.

Le corps, qui reposait dans un cercueil doré recouvert d'un drap blanc, avait été acheminé à l'aérogare de fret de l'aéroport de la ville État plus de trois heures avant le décollage après avoir été préparé dans un funérarium, a indiqué un journaliste de l'AFP.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer