Colombie: dix morts dans l'écrasement d'un hélicoptère de l'armée

Un MI-17 semblable à celui impliqué dans l'écrasement.... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un MI-17 semblable à celui impliqué dans l'écrasement.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BOGOTA

Les dix occupants d'un hélicoptère militaire sont morts après que l'appareil s'est écrasé mardi dans une zone rurale du nord-ouest de la Colombie, a annoncé l'armée.

«Nous confirmons que les dix occupants de l'appareil sont décédés», a écrit sur Twitter le général Ricardo Gomez.

L'appareil, un MI-17 de fabrication russe, s'est écrasé alors qu'ils transportait du personnel de l'armée de l'air dans le département d'Antioquia.

Parmi les passagers figurent deux officiers et deux sous-officiers, ainsi que deux civils qui faisaient partie de l'équipe de maintenance de l'aviation militaire.

«En ce moment même, des troupes et un groupe d'enquêteurs (...) sont en train d'arriver sur le site de l'accident», avait fait savoir l'armée peu avant.

«Quelle douleur (...) Mes pensées vont aux familles des victimes», a réagi sur Twitter le président colombien Juan Manuel Santos.

«Nous avons ouvert une enquête pour déterminer les causes» de l'accident présumé, a de con côté fait savoir le ministre de la Défense Luis Carlos Villegas sur le réseau social.

Le ciel était couvert et des averses étaient enregistrées sur le lieu de l'écrasement.

Le général Juan Vicente Trujillo, qui commande la division d'aviation d'assaut de l'armée de l'air, a affirmé lors d'une conférence de presse que l'hélicoptère était «parfaitement entretenu» et qu'il s'agissait d'un «accident qui faisait l'objet d'une enquête».

«Le plus probable est que cela ait été causé par la mauvaise météo», a déclaré à l'AFP un officier de l'armée sous couvert d'anonymat.

En juin 2016, dix-sept militaires colombiens avaient été tués dans la chute de leur hélicoptère dans le centre-ouest du pays. L'accident avait alors été expliqué par le mauvais temps. Les militaires tués étaient en mission de soutien aux opérations contre les guérilleros de l'Armée de libération nationale (ELN).




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer