Venezuela: un tribunal militaire envoie en prison 27 étudiants

Des manifestations hostiles au président Maduro ont fait... (AP)

Agrandir

Des manifestations hostiles au président Maduro ont fait 89 morts depuis le début d'avril. Ces rassemblements, qui dégénèrent régulièrement en violences, ont aussi fait environ un millier de blessés et plus de 3500 personnes ont été arrêtées.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Caracas

Un tribunal militaire a ordonné mardi l'incarcération de 27 étudiants vénézuéliens arrêtés dans une université de Maracay après des manifestations contre le président Nicolas Maduro, a annoncé l'ONG Foro Penal.

«La procureure les a inculpés des délits d'appel à la rébellion, de vol d'effets appartenant aux forces armées, de destruction et de violation de zone de sécurité», a indiqué l'avocat Alfredo Romero, directeur de l'ONG.

Les 27 étudiants, interpellés dimanche dans l'université UPEL de Maracay, ont été incarcérés dans des prisons de droit civil, selon l'avocat qui a précisé qu'avec cette dernière affaire, on dénombre «433 prisonniers politiques au Venezuela».

Le tribunal a par ailleurs assigné à résidence cinq femmes arrêtées lors de la même opération.

L'ONG a dénoncé à plusieurs reprises le jugement de civils devant des tribunaux militaires, en contravention des règles internationales et comme moyen de sanction contre la vague de manifestations hostiles au président Maduro ayant fait 89 morts depuis le début d'avril.

Ces rassemblements, qui dégénèrent régulièrement en violences, ont aussi fait environ un millier de blessés et plus de 3500 personnes ont été arrêtées selon l'ONG.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer