Nouvelle explosion de feux d'artifice au Mexique, 14 morts

Le drame s'est déroulé durant la nuit de... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le drame s'est déroulé durant la nuit de lundi à mardi dans la localité de San Isidro, dans la région de Chilchotla, à environ 270 kilomètres de Mexico.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Germán CAMPOS
Agence France-Presse
Puebla

Au moins 14 personnes, dont onze mineurs, ont été tuées dans la nuit de lundi à mardi au Mexique par l'explosion d'un entrepôt de feux d'artifice, moins de cinq mois après un accident similaire qui avait fait 42 morts.

Le bilan «est jusqu'à présent de 14 morts, parmi lesquels figurent onze mineurs âgés entre quatre et quinze ans», ont indiqué les autorités locales dans un communiqué.

Par ailleurs, 22 personnes ont été blessées dont plusieurs ont été acheminées vers la capitale de l'État de Puebla, a indiqué un responsable du gouvernement local, Diodoro Carrasco, sur la radio locale Cinco Radio.

Le drame s'est déroulé durant la nuit de lundi à mardi dans la localité de San Isidro, dans la région de Chilchotla, à environ 270 kilomètres de Mexico.

Selon les autorités locales, l'explosion a eu lieu durant une traditionnelle procession organisée une semaine avant une fête religieuse prévue le 15 mai. Les enfants ont généralement un rôle important dans ces festivités.

«Un groupe de personnes se trouvait dans un local où étaient stockés des feux d'artifices», ont expliqué les autorités dans un communiqué.

Pendant la procession, des feux d'artifices ont été lancés et une fusée a atteint l'intérieur de ce local «provoquant l'explosion qui a fait s'effondrer le bâtiment», ont-elles ajouté.

Des fonctionnaires locaux, des représentants du procureur et des militaires ont été déployés sur place, ainsi que plusieurs ambulances et unités de premier secours.

Le gouverneur de Puebla, Antonio Gali Fayad, attendu sur les lieux de la tragédie, a exprimé ses condoléances mardi matin. 

Accidents fréquents 

Les accidents liés à l'industrie pyrotechnique sont fréquents au Mexique. En décembre 2016, une explosion spectaculaire à Tultepec, près de la capitale, dans le plus grand marché de feux d'artifice du pays, avait fait 42 morts et 70 blessés.

Selon la piste privilégiée par les enquêteurs, une fusée aurait pris feu à l'intérieur du marché, déclenchant une série d'explosions multicolores en chaîne, qui avaient dévasté les nombreux étals et fait presque totalement disparaître ce marché.

En septembre 2005, le lieu avait déjà été totalement détruit par un incendie provoqué par l'explosion de feux d'artifice à l'occasion de la fête nationale d'indépendance. L'année suivante, un autre incendie avait détruit plus de 200 stands.

Ces deux accidents avaient fait des dizaines de blessés mais pas de victimes.

Le secteur pyrotechnique est florissant au Mexique, avec près de 10 millions de dollars générés chaque mois dans le pays.

La moitié de l'activité se concentre dans l'État de Mexico, dans les villes de Almoloya, Amecameca, Ozumba, Zumpango et Tultepec, selon l'Institut mexicain de pyrotechnique.

Dans le monde, la plus grave explosion de feux d'artifice des 20 dernières années avait eu lieu au Pérou en 2001, ravageant un centre commercial dans le centre de Lima et faisant 447 morts et disparus, ainsi qu'une centaine de blessés.

La Chine, plus grand producteur au monde et premier consommateur de pétards et de feux d'artifice, est quant à lui le pays le plus souvent touché. Ceux-ci sont lancés lors de mariages, rencontres sportives, concerts et surtout pour le Nouvel an, les explosions étant censées faire fuir les mauvais esprits.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer