Tempête Otto: 3 morts au Panama, le Costa Rica évacue sa côte caraïbe 

La tempête tropicale Otto doit se convertir en... (REUTERS)

Agrandir

La tempête tropicale Otto doit se convertir en ouragan au cours de la journée de mercredi, selon les prévisions météorologiques.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SAN JOSÉ, Costa Rica

Trois personnes sont mortes mardi au Panama lors d'accidents liés aux très fortes pluies générées par la tempête tropicale Otto, tandis que la côte caraïbe du Costa Rica était en cours d'évacuation, selon les autorités de ces pays.

Un glissement de terrain et la chute d'un arbre ont causé la mort de trois personnes au Panama, ainsi que de nombreux dégâts, a précisé à l'AFP le directeur du Service national de protection du pays, José Donderis.

> Suivez la progression de la tempête Otto sur le site du NHC

« Je demande au pays de rester calme et d'aider le processus d'évacuation qui commence immédiatement. Nous ne permettrons pas que des personnes restent dans des zones dangereuses au risque de déplorer la perte de vies humaines », a déclaré le président Luis Guillermo Solius, lors d'une conférence de presse.



Dans le glissement de terrain qui a emporté neuf personnes près de la capitale, « sept ont survécu et malheureusement deux d'entre elles sont mortes », a-t-il expliqué. Et un enfant a été tué quand un arbre est tombé sur la voiture dans laquelle il se trouvait devant son école. Sa mère, au volant, n'a pas été blessée.

Les autorités, qui redoutent d'autres glissements de terrain et inondations, ont placé le pays en alerte et suspendu les cours dans tous les établissements scolaires.

Au Costa Rica, les autorités ont décidé mardi l'évacuation obligatoire de la partie nord de la zone côtière des Caraïbes, craignant que la tempête tropicale Otto ne se transforme en ouragan mercredi.

Le président Luis Guillermo Solius a appelé au « calme », lors d'une conférence de presse.

Le Costa Rica et le Nicaragua voisin avaient déclenché dès lundi l'alerte aux intempéries alors qu'Otto commençait à se former à 500 km au large du Nicaragua, avec des vents de 85 km/heure, selon le centre national des ouragans dont le siège est à Miami.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer