Défilé inédit de Chanel à La Havane

C'est sur le Paseo del Prado, boulevard à... (Photo Alexandre Meneghini, Reuters)

Agrandir

C'est sur le Paseo del Prado, boulevard à ciel ouvert à 300 mètres de la mer décoré pour l'occasion, que le public a pu admirer les mannequins parés de tenues et d'accessoires évoquant les couleurs de l'île.

Photo Alexandre Meneghini, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hector Velasco
Agence France-Presse
La Havane

La maison de luxe parisienne Chanel a apporté mardi une touche de glamour aux changements que traverse Cuba, en organisant à La Havane, bastion communiste par excellence, son premier défilé, visible de loin par les Cubains installés aux balcons.

Chanel a choisi la capitale cubaine pour son premier podium en Amérique latine et pour dévoiler sa collection Croisière 2016/17, pleine de références à la culture de l'île des Caraïbes comme ses sombreros typiques, ses cigares et ses vieilles voitures.

Artistes et officiels cubains, mais aussi célébrités d'Hollywood, comme Vin Diesel et Tilda Swinton (oscarisée en 2008) ou encore l'actrice Geraldine Chaplin notamment, ont assisté au défilé, accessible sur invitation uniquement.

Installés sur les terrasses et les balcons, des Cubains, très modestes, en pantalon court et chemise, faisaient des gestes de la main en voyant arriver les invités dans les vieilles autos colorées de la ville.

« Finalement, le monde s'ouvre à Cuba. Tout le monde veut connaître la pomme interdite, tout le monde veut la découvrir, la savourer, en profiter, l'explorer », a déclaré à l'AFP Mariela Castro, fille du président Raul Castro et directrice du Centre national d'éducation sexuelle.

C'est sur le Paseo del Prado, boulevard à ciel ouvert à 300 mètres de la mer décoré pour l'occasion, que le public a pu admirer les mannequins parés de tenues et d'accessoires évoquant les couleurs de l'île. Un important dispositif de sécurité maintenait à distance les badauds.

Le spectacle de la maison française de haute couture s'est conclu par une brève apparition du couturier allemand Karl Lagerfeld, avec ses gants caractéristiques et sa veste de paillettes, et des morceaux de musiques de tambours et de congas.

Il s'ajoute à une série d'événements qui ont marqué l'histoire de l'île récemment, comme la visite de Barack Obama en mars, le concert des Rolling Stones et le tournage de la saga « Fast and furious ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer