Rio intensifie la lutte contre le virus Zika avant les JO

Les autorités municipales de Rio de Janeiro ont promis dimanche de tout faire... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

Les autorités municipales de Rio de Janeiro ont promis dimanche de tout faire pour éviter la prolifération des moustiques porteurs du virus Zika dans les installations prévues pour les jeux Olympiques qui doivent se dérouler en août prochain dans cette mégalopole brésilienne.

«Les inspections seront intensifiées pour les jeux Olympiques d'août bien que ce soit une période pendant laquelle il y a moins de moustiques», a assuré la mairie dans un communiqué.

Un mois avant l'ouverture des JO, toutes les installations olympiques seront soumises à de nouveaux contrôles afin d'éliminer une éventuelle concentration de ces insectes, a-t-elle ajouté.

En 2015, 3.174 cas de microcéphalie chez des nourrissons, une malformation de la tête qui altère le développement intellectuel, ont été recensés au Brésil et sont liés au virus Zika contracté par la mère, a récemment souligné le ministère de la Santé.

«Cela fait près de trente ans que le moustique transmet des maladies à notre population et, depuis lors, nous le combattons, mais nous sommes en train de perdre la guerre contre (le moustique porteur du virus Zika) Aedes aegypti», a à cet égard reconnu vendredi le ministre de la Santé Marcelo Castro, qui a averti que le Brésil était «en train de faire face à une véritable épidémie».

Il n'existe pas de traitement curatif, ni de vaccin contre cette maladie, seulement des traitements des symptômes, qui sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées, et apparaissent dans les trois à 12 jours suivant la piqûre par le moustique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer