Une tendre correspondance El Chapo et Kate Del Castillo

«Je prendrai soin de toi. Tu verras quand... (Photo Gouvernement mexicain / AP)

Agrandir

«Je prendrai soin de toi. Tu verras quand tu viendras», a notamment écrit El Chapo à Kate Del Castillo.

Photo Gouvernement mexicain / AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sylvain ESTIBAL
Agence France-Presse
MEXICO

Le baron mexicain de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman appelait «beauté» l'actrice mexicaine Kate Del Castillo qui, elle, «rêvait» de le rencontrer: des messages divulgués mercredi par la presse mexicaine racontent leur relation tendre, quasi amoureuse.

L'apparente «obsession» du narcotrafiquant pour la star de télénovela a aidé les autorités à le capturer après six mois de cavale, selon une source proche du gouvernement.

Les échanges se sont déroulés avant et après la rencontre controversée d'octobre entre El Chapo et l'acteur américain Sean Penn, en présence de Kate Del Castillo. L'actrice, célèbre au Mexique pour son rôle de chef de cartel dans la populaire télénovela «La Reine du Sud», avait servi d'intermédiaire pour cet entretien, publié samedi par le magazine américain Rolling Stone, au lendemain de l'arrestation d'El Chapo.

Ces textos et ces lettres apportent un nouvel éclairage sur la relation entre le fugitif et l'actrice, souvent tendres, confinant parfois à l'échange amoureux après leur rencontre dans la jungle le 2 octobre.

Kate Del Castillo... (PHOTO AP) - image 2.0

Agrandir

Kate Del Castillo

PHOTO AP

«J'apporterai ma tequila pour la partager avec toi, parce que c'est un des rêves que je veux accomplir», lui écrit la populaire actrice américano-mexicaine quelques semaines avant leur rencontre, impatiente de le voir «les yeux dans les yeux» .

«Je prendrai soin de toi. Tu verras quand tu viendras», lui assure El Chapo, sous le pseudonyme de «Papa», le 26 septembre, deux mois après sa spectaculaire évasion de la prison de haute sécurité d'Altiplano, près de Mexico. «Tu es magnifique, mon amie, dans tous les aspects», poursuit le narcotrafiquant alors le plus recherché du monde.

«Troublé par toi»

Kate Del Castillo, qui utilise le pseudonyme «Beauté», lui répond: «Je dois avouer que je me sens protégée pour la première fois (...). Tu sais qui je suis, non pas comme actrice ou personnage public, mais comme femme».

Les conversations entre l'actrice et le chef de cartel, interceptées par les autorités mexicaines, sont publiées sur plusieurs pages, ainsi que des messages du trafiquant avec son avocat.

Le baron de la drogue souhaitait que Mme Del Castillo l'aide à réaliser un film sur sa vie, a indiqué Sean Penn dans l'article publié samedi dans Rolling Stone.

Après ce rendez-vous dans la jungle, l'actrice lui envoie le 10 octobre le message suivant: «Je ne dors pas beaucoup depuis que je t'ai vu. Je suis très troublée par notre histoire... Je ne pense qu'à ça».

«Je suis plus troublé par toi que par cette histoire», lui répond El Chapo.

Le 23 octobre, il lui écrit pour ses 43 ans afin de lui souhaiter un bon anniversaire. «Quel beau cadeau d'anniversaire! Merci!», répond-elle.

Deux sources gouvernementales ont confirmé à l'AFP l'authenticité des messages publiés dans la presse.

Sean Penn... (AP) - image 3.0

Agrandir

Sean Penn

AP

Après l'entrevue clandestine, dont les autorités ont eu sur le moment connaissance, les militaires ont tenté d'encercler El Chapo dans la zone très difficile d'accès où il avait trouvé refuge, dans l'État de Sinaloa, son fief natal, a expliqué une source officielle.

Le puissant chef du cartel de Sinaloa est finalement venu se cacher la semaine dernière dans la localité de Los Mochis, où il a été interpellé lors d'une opération de la Marine mexicaine.

Qui est Sean Penn?

Le trafiquant a ensuite été renvoyé dans la prison d'Altiplano, à environ 90 km de Mexico, d'où il s'était échappé le 11 juillet par un tunnel d'un kilomètre et demi de long.

En attendant une possible extradition vers les États-Unis, les autorités ont renforcé la sécurité dans l'établissement pénitentiaire.

La télésurveillance a été revue, il n'existe plus d'angle mort dans sa cellule et des tiges métalliques au sol empêchent de creuser un tunnel. Par ailleurs, Guzman a été changé de cellule «huit fois depuis vendredi», selon une source proche du gouvernement.

Le gouvernement mexicain a indiqué que les «actions» des protagonistes de la rencontre dans la jungle faisaient l'objet d'une enquête.

S'il admirait l'actrice, le baron de la drogue semblait en revanche ne pas connaître Sean Penn, révèle un échange avec son avocat, obligé de lui citer quelques films de l'acteur.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer