Pérou: une province en état d'urgence pour lutter contre le crime organisé

Deux policiers peruviens membres de la brigade anti-narcotiques.... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Deux policiers peruviens membres de la brigade anti-narcotiques.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le Pérou a placé en état d'urgence la province de Callao, voisine de la capitale, où se situent les principaux port et aéroport du pays, afin de combattre l'explosion des violences liées au crime organisé.

«J'ai décidé, à propos de cette situation (...) dans le Callao, que soit déclaré l'état d'urgence pour combattre la délinquance et mettre de l'ordre comme il se doit», a dit vendredi à la presse le président Ollanta Humala, à l'issue d'une rencontre avec des entrepreneurs.

La déclaration d'état d'urgence, qui doit en principe durer 45 jours, était réclamée par des responsables politiques et des représentants de la société civile.

Vendredi matin, le gouverneur de la province, Felix Moreno, avait également plaidé en faveur, afin de pacifier le Callao.

L'état d'urgence implique notamment la suspension du droit de réunion et de l'inviolabilité du domicile. L'armée peut également être appelée en renfort de la police.

Les chiffres de la délinquance et de l'insécurité dans la province de Callao se sont détériorés ces derniers mois en raison des agissements de bandes criminelles qui s'adonnent au trafic de drogue et à l'extorsion.

Selon des données officielles, 6,7 assassinats se produisent au Pérou pour 100 000 habitants - un taux multiplié par trois au Callao. Depuis le début de l'année, 150 plaintes pour homicide y ont été déposées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer