Mexique: le président Nieto au chevet des touristes blessés en Égypte

Le président mexicain, Enrique Peña Nieto... (Photo Edgard Garrido, Reuters)

Agrandir

Le président mexicain, Enrique Peña Nieto

Photo Edgard Garrido, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MEXICO

Le président Enrique Peña Nieto s'est rendu vendredi au chevet des touristes mexicains arrivés à Mexico après avoir été blessés lors d'une attaque aérienne menée par l'armée égyptienne, qui a tué par erreur huit autres touristes et quatre accompagnateurs égyptiens.

Le président mexicain a affirmé depuis l'hôpital public de Mexico que le gouvernement les «accompagnerait dans leur démarche juridique» pour obtenir des compensations financières.

Les six blessés, cinq femmes et un homme, sont arrivés du Caire dans la matinée à bord d'un vol présidentiel, en compagnie de la ministre des Affaires étrangères mexicaine Claudia Ruiz Massieu.

Le premier touriste blessé est apparu sur une civière. Un second blessé, également sur une civière, était recouvert par le drapeau mexicain. Les six survivants, souffrant pour certains de fractures ou de brûlures ont été transférés dans un hôpital public, à bord d'un hélicoptère de la police.

«Nous sommes heureux que vous soyez de retour», avait commenté sur Twitter le président Peña Nieto.

L'attaque de dimanche contre ces touristes qui circulaient dans l'ouest du désert égyptien a provoqué l'ire du gouvernement mexicain, qui a demandé jeudi des compensations financières à l'Égypte pour les victimes et leur famille.

Ruiz Massieu a réitéré cette demande à son arrivée à l'aéroport de Mexico, «en vertu du droit international» pour «cette agression injustifiée».

«Nous sommes déterminés à épuiser tous les moyens possibles pour défendre les droits de chacun des 14 civils mexicains qui ont été affectés», a-t-elle déclaré, ajoutant qu'un conseiller juridique de son ministère étudiait les différentes options possibles.

Le ministère des Affaires étrangères a par ailleurs conseillé aux Mexicains «de reconsidérer ou d'annuler» tout voyage en Égypte, du fait de «l'instabilité sociale et politique» qui y règne, et devant «de possibles attaques terroristes ou actions des forces de l'ordre» pour s'y opposer.

Ce groupe de touristes faisait une pause-déjeuner sur le trajet vers l'Oasis de Bahariya lorsqu'il a été pris pour cible par erreur par un avion et des hélicoptères de l'armée égyptienne, qui pourchassaient des terroristes à Wahat, dans le désert occidental.

Selon une touriste blessée, Calderon Gallegos, interrogée par le quotidien El Universal, et dont le mari est décédé dans l'attaque, le bombardement aurait duré trois heures.

Les autorités égyptiennes ont de leur côté indiqué que les touristes se trouvaient dans une zone interdite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer