Mexique: des soldats impliqués la disparition de sept jeunes

Les militaires mexicains sont régulièrement mis en accusation... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Les militaires mexicains sont régulièrement mis en accusation pour des abus depuis leur déploiement en 2006 pour combattre les cartels.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mexico

Le ministère de la Défense mexicain a reconnu lundi l'implication de militaires dans la disparition de sept jeunes, retrouvés morts, dans l'État de Zacatecas (nord).

Les enquêteurs militaires ont «trouvé des preuves d'une probable participation des militaires» dans la disparition de ce groupe, indique le ministère dans un communiqué.

Les autorités ne précisent pas si ces soldats sont suspectés de meurtre, et combien de militaires sont mis en cause.

Les proches des sept victimes, deux femmes et cinq hommes, ont déclaré qu'ils avaient été détenus par des militaires dans une maison de la ville de Calera, le 7 juillet dernier, avant leur disparition.

Torturés avant d'être exécutés

Onze jours après les faits, trois corps ont été découverts, dans une ville voisine. Les cadavres présentaient des signes de torture et des blessures par balles à la tête laissant à penser qu'ils ont été exécutés, ont affirmé les familles.

L'enquête est conjointement menée par l'armée et un procureur civil, indique le communiqué.

C'est la plus récente accusation d'abus envers des militaires mexicains.

À la suite de la mort de 22 membres présumés d'un gang à Tlatlaya, dans le centre du Mexique, il y a un an, trois soldats ont été inculpés de meurtre pour la mort d'au moins huit d'entre eux.

Dimanche, un groupe d'auto-défense dans l'État de Michoacan, à l'ouest du pays, a accusé les militaires d'avoir attaqué un groupe de civils qui manifestait contre l'arrestation du leader de leur groupe à Aquila.

Un enfant de 12 ans a été tué par balles et quatre autres personnes ont été blessées, y compris deux mineurs. L'armée a accusé un groupe armé d'être responsables de ces violences.

Les militaires mexicains sont régulièrement mis en accusation pour des abus depuis leur déploiement en 2006 pour combattre les cartels.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer