Les Américains étaient au fait de plans d'évasion d'El Chapo

Les autorités américaines responsables de l'application des lois sur la drogue... (PHOTO AFP)

Agrandir

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alicia A. Caldwell
Associated Press
Washington

Les autorités américaines responsables de l'application des lois sur la drogue étaient conscientes que le baron de la drogue mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman et ses associés avaient développé plusieurs plans d'évasion presque immédiatement après son arrestation, l'an dernier, selon des documents internes de la Drug Enforcement Administration (DEA) obtenus par l'Associated Press.

Ces documents montrent que des agents de la DEA avaient eu des premières informations sur des plans d'évasion en mars 2014, environ un mois après que Joaquin Guzman eut été capturé dans la ville touristique côtière de Mazatlan, au Mexique.

Immédiatement après l'arrestation du baron de la drogue, considérée comme un accomplissement majeur du gouvernement du président mexicain Enrique Pena Nieto dans sa guerre contre les cartels, divers membres de la famille Guzman et des associés dans le milieu de la drogue envisageaient des «opérations potentielles pour libérer (Joaquin Guzman)», indiquent les documents. L'agence a mis au courant les autorités mexicaines des complots présumés.

Dans les documents, Guzman est identifié comme Guzman-Loera.

Les agents de la DEA n'avaient pas d'informations sur le plan de samedi soir, lorsque Guzman s'est échappé par un tunnel sous-terrain - à partir de la douche de sa cellule - qui aurait été construit sans être détecté par les autorités. Il s'est ainsi échappé une seconde fois d'un centre présenté comme l'un des pénitenciers les plus sécuritaires au pays.

En mars 2014, des agents à Los Angeles avaient fait état d'une possible opération d'évasion financée par une autre organisation de trafic de drogues sous l'égide du cartel Sinaloa de Guzman. Ce complot prévoyait de menacer ou de corrompre des responsables de la prison.

Une vaste chasse à l'homme n'avait pas encore permis de retrouver la trace de Guzman, lundi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer