Le Sénat risque de bloquer la nomination d'un ambassadeur américain à Cuba

Le chef de la majorité républicaine au Sénat... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Adam Beam
Associated Press
LEXINGTON, Ky.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell, a dit croire peu probable que la chambre autorise la nomination d'un ambassadeur à la nouvelle ambassade américaine à Cuba.

Lors d'un discours à une chambre de commerce du Kentucky, jeudi, M. McConnell a qualifié Cuba de «régime voyou» et de «refuge pour criminels».

Le sénateur a dit ne pas comprendre ce que les États-Unis avaient gagné de la conclusion de cet accord historique, soutenant ne pas s'attendre à ce que l'île cubaine «change son comportement».

C'est ce qui le fait douter de la volonté du Sénat de confirmer la nomination d'un ambassadeur.

Dans la foulée de ce réchauffement des relations diplomatiques, le président Barack Obama a pressé le Congrès de lever l'embargo commercial contre Cuba. Cependant, rappelle M. McConnell, cela nécessite des amendements législatifs et le Sénat y résistera, selon lui.

Il a affirmé qu'il ne savait pas comment toute cette histoire allait se conclure, mais il s'est dit certain que les propositions susciteront l'opposition de sénateurs.

«C'est un État policier qui est figé dans les années 1950 et 1960. Quand vous regardez des images, vous voyez qu'ils conduisent des voitures qui sont dans des musées ici», a-t-il soutenu.

Le sénateur du Kentucky en a profité pour critiquer M. Obama pour l'ensemble de son oeuvre en politique étrangère. «(Je) ne peux pas penser à un seul enjeu, pas un seul, sur lequel nous nous portons mieux maintenant que quand il a été élu», a-t-il déploré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer