Colombie : funérailles collectives prévues après un éboulement meurtrier

Selon le dernier bilan officiel, 83 corps sans... (Photo Jose Miguel Gomez, Reuters)

Agrandir

Selon le dernier bilan officiel, 83 corps sans vie ont été retrouvés dans les décombres.

Photo Jose Miguel Gomez, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SALGAR

Des funérailles collectives vont être organisées à Salgar, le village du nord-ouest de la Colombie où un glissement de terrain dévastateur a fait plus de 80 morts il y a deux jours, ont annoncé mercredi les autorités religieuses.

Selon le dernier bilan officiel, 83 corps sans vie ont été retrouvés après les torrents de boue qui ont enseveli cette localité de 18 000 habitants, située dans une région montagneuse du département d'Antioquia.

Une cinquantaine de ces victimes ont déjà été identifiées à l'institut médico-légal de Medellin, la capitale régionale.

Ce jeudi, «les corps devraient commencer à arriver et il devrait y avoir une cérémonie collective», a déclaré à l'AFP le curé de Salgar, Ruben Lopez. Les funérailles pourraient se dérouler dans le parc du village, la paroisse étant trop exiguë pour recevoir l'assistance, a-t-il précisé.

Les équipes de secours, avec leurs chiens spécialisés et leur matériel humanitaire, poursuivent de leur côté les recherches même si les espoirs de retrouver des survivants sont désormais très faibles.

«Le plus probable est qu'il y a encore peu de corps. Les opérations (...) sont en voie d'achèvement», a indiqué Carlos Ivan Marquez, directeur de l'Unité nationale de gestion des risques et des catastrophes (UNGRD).

Dans l'attente des nouvelles de leurs proches, les habitants ayant survécu au glissement de terrain, qui a quasiment rayé de la carte un hameau entier, se sont réunis devant le cimetière du village où les corps sont acheminés, enveloppés dans des couvertures maculées de boue, a constaté l'AFP.

«Je voudrais que les recherches continuent jusqu'à ce que toutes les familles nous puissions retrouver nos frères, nos fils, nos pères, nos petits-enfants, nos neveux», confie à l'AFP Luz Arboleda, une mère au foyer, dont le frère est porté disparu.

«Au milieu de cette tragédie, la seule espérance qui nous reste est de les retrouver pour leur offrir une sépulture digne», a ajouté Jaime Londoño, un autre rescapé.

Plus de 700 personnes sont sans abri à la suite du sinistre, qui s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi, surprenant les habitants dans leur sommeil. Elles ont été hébergées dans des abris provisoires ou dans des exploitations agricoles de cette région productrice de café.

Le gouvernement a annoncé une indemnisation de 16 millions de pesos (environ 7000 dollars) pour chaque famille, ainsi que la prise en charge du loyer en attendant la reconstruction du logement.

Les glissements de terrain sont fréquents en Colombie, un pays vulnérable aux catastrophes naturelles en raison de sa position géographique et de sa topographie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer