À Cuba, Sergueï Lavrov évoque l'embargo américain

Cuba était la première étape d'une tournée qui... (Photo: AFP)

Agrandir

Cuba était la première étape d'une tournée qui a ensuite mené M. Lavrov en Colombie (photo), au Nicaragua et au Guatemala.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Havane

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a effectué mardi une brève «visite de travail» à Cuba au cours de laquelle il a évoqué les actions concertées de La Havane et de Moscou face à l'embargo américain, ont annoncé les médias cubains.

Le but de cette visite «est d'évoquer des thèmes régionaux et internationaux», mais aussi de «nous accorder sur nos actions en relation avec tout ce qui a trait à l'embargo» économique et financier imposé depuis 1962 par les États-Unis à Cuba, a déclaré M. Lavrov à la télévision d'État après une rencontre avec le vice-président cubain Ricardo Cabrisas.

M. Cabrisas a salué de son côté «l'appui» manifesté par le ministre russe contre cette mesure.

Depuis l'annonce historique du rapprochement avec Cuba mi-décembre, le président démocrate Barack Obama a demandé au Congrès, contrôlé par les républicains, de travailler à la levée de l'embargo car lui seul a la prérogative institutionnelle de le faire.

Depuis 22 ans, l'assemblée générale des Nations unies vote en faveur d'une résolution qui condamne l'embargo américain contre Cuba, à l'exception des États-Unis et de quelques alliés.

Il s'agit du premier déplacement d'un membre du gouvernement russe à Cuba depuis l'annonce du dégel entre Cuba et les États-Unis après 53 ans de défiance et d'hostilité.

Dans un entretien accordé samedi à la télévision russe, M. Lavrov avait affirmé être «totalement convaincu que rien ne menace nos relations stratégiques étroites avec» l'ancien allié de la Guerre froide.

Aucune conférence de presse avec le responsable russe n'a été prévue par les autorités cubaines.

Cuba est la première étape d'une tournée qui doit ensuite mener M. Lavrov en Colombie, au Nicaragua et au Guatemala.

La visite de M. Lavrov à La Havane survient le même jour que celle de la responsable de la diplomatie européenne Federica Mogherini, venue apporter son appui à la normalisation des relations également engagée entre Bruxelles et La Havane.

Moscou et La Havane ont été des alliés très étroits pendant trois décennies avant la chute de l'Union soviétique au début des années 1990. Après une période de froid, les relations entre la Russie et Cuba ont été relancées à la fin des années 2000.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer