Écrasement en Argentine: les corps des huit Français identifiés

L'enquête se poursuit pour déterminer les causes de... (Photo Natacha Pisarenko, AP)

Agrandir

L'enquête se poursuit pour déterminer les causes de l'accident. La thèse de l'erreur de pilotage est privilégiée par les spécialistes de l'aéronautique.

Photo Natacha Pisarenko, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre PEYRILLE
Agence France-Presse
BUENOS AIRES

Les victimes de l'écrasement d'hélicoptères lors du tournage de l'émission de téléréalité Dropped ont été identifiées en Argentine, ouvrant la voie au rapatriement vers la France des dépouilles de huit Français, dont Florence Arthaud et Camille Muffat.

«Les corps des huit Français et des deux pilotes ont été identifiés. Ils sont encore à la morgue (de La Rioja)», a déclaré à l'AFP le juge fédéral chargé de l'enquête, Daniel Herrera, qui a signé l'autorisation judiciaire pour que les corps puissent être remis aux pompes funèbres.

La navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat, le boxeur Alexis Vastine et cinq membres de l'équipe de l'émission de téléréalité, qui devait être diffusée en juillet sur TF1, ont péri il y a une semaine lors de la collision en plein vol et en plein tournage de deux hélicoptères dans la province de La Rioja, dans le nord-ouest de l'Argentine.

Le magistrat argentin a précisé que les trois experts légistes de la gendarmerie française, venus sur place, et six légistes argentins avaient travaillé ensemble, identifiant les corps grâce à des radiographies, des informations dentaires et médicales.

«Il y aura une vérification ADN en France», a dit à l'AFP une source proche de l'enquête.

Les sportifs français devaient être héliportés vers une zone isolée et difficile d'accès du massif montagneux de la Quebrada del Yeso, puis leur défi était de retrouver la civilisation en moins de 72 heures, selon le principe de l'émission Dropped.

Les deux hélicoptères sont entrés en collision peu après leur décollage, à faible altitude, au-dessus du village de Villa Castelli, près de la Cordillère des Andes. Ils se sont ensuite écrasés dans un champ où ils ont pris feu.

L'enquête «se poursuit pour déterminer les causes de l'accident», a assuré le juge. La thèse de l'erreur de pilotage est privilégiée par les spécialistes de l'aéronautique.

Outre les trois légistes de l'IRCGN, l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie spécialisé dans l'identification de victimes de catastrophes aériennes, deux enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (GTA) participent aux investigations, suite à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris.

Après le travail de prélèvements et d'analyse in situ, les experts français du Bureau enquête accident (BEA) et leurs confrères de la Direction d'enquête des accidents de l'aviation civile (JIAAC) ont entamé la phase d'analyse en laboratoire.

Lourdes formalités administratives

La mort de Florence Arthaud, 57 ans, de la championne olympique de natation Camille Muffat, 25 ans, et du boxeur Alexis Vastine, 28 ans, médaillé olympique en 2008, ont bouleversé les Français.

Les autres membres de la production de «Dropped» sont rentrés en France samedi.

Ces 27 Français, dont le patineur Philippe Candeloro, le nageur Alain Bernard, l'ex-cycliste Jeannie Longo, la snowboardeuse Anne-Flore Marxer, ont été accueillis à l'aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle par une soixantaine de proches et des dirigeants de TF1.

Avant de boucler leurs valises, 12 d'entre eux ont été cités à témoigner par le juge argentin Daniel Herrera.

Selon une source proche de l'enquête, le rapatriement des corps en France pourrait intervenir en fin de semaine, car de longues procédures administratives sont à prévoir.

Dans un premier temps, le transport des huit cercueils de La Rioja à Buenos Aires, plus de 1000 km, ne sera possible que lorsque l'état-civil de la province de La Rioja aura délivré un certificat de décès des huit Français.

Si l'entreprise d'assistance opte pour un vol, il faudra ajouter des formalités avec la compagnie aérienne. Un transport par voie routière pourrait accélérer le processus.

Une fois dans la capitale Buenos Aires, les dépouilles devront attendre aux pompes funèbres, le temps que les autorités fédérales donnent leur feu vert. Dans l'intervalle, les communes françaises auront dû délivrer un permis d'inhumer, afin que les autorités consulaires françaises puissent valider le départ des corps.

Ce week-end, le monde du sport a rendu hommage aux trois champions disparus.

Des portraits de Camille Muffat étaient à l'arrivée de la course cycliste du Paris-Nice, sur la Promenade des Anglais. À Marseille, où vivait Florence Arthaud, des roses ont été jetées dans la Méditerranée, à la mémoire de celle qui était une des plus grandes navigatrices du monde. Elle doit être enterrée sur une île au large de Cannes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer