La connexion téléphonique directe rétablie entre les États-Unis et Cuba

La connexion téléphonique directe rétablie entre les États-Unis... (PHOTO ARCHIVES REUTERS/STRINGER)

Agrandir

La connexion téléphonique directe rétablie entre les États-Unis et Cuba.

PHOTO ARCHIVES REUTERS/STRINGER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LA HAVANE

La connexion téléphonique directe entre les États-Unis et Cuba a été rétablie, dans le cadre du premier accord signé entre entreprises des deux pays depuis l'annonce historique de leur rapprochement, a annoncé mercredi le monopole d'État cubain Etecsa.

«Une interconnexion directe a été établie entre les États-Unis et Cuba, consacrée dans un premier temps aux services d'appels vocaux» longue distance, a annoncé Etecsa dans un communiqué publié par les médias cubains, mettant fin à de nombreuses interruptions depuis les années 1960 et une coupure totale depuis 1999.

Il s'agit du premier accord souscrit entre deus entreprises cubaine et américaine depuis l'annonce, le 17 décembre dernier, du rapprochement entre ces deux pays après plus de 50 ans d'hostilité et de défiance.

«Le rétablissement des communications directes entre les États-Unis et Cuba contribue à offrir de meilleures installations et une meilleure qualité pour les communications entre les peuples des deux pays», a assuré Etecsa.

Cette connexion, fruit d'un accord annoncé en février entre Etecsa et l'Américain IDT Domestic Telecom, pourra être consacrée ultérieurement à d'autre types de communications, a ajouté Etecsa.

Avant cet accord, les appels entre les deux pays s'opéraient via d'autres pays, ce qui les rendaient très coûteux. Etecsa n'a pas encore annoncé de baisse des coûts pour les appels vers les États-Unis.

La demande est forte pour ces communications, avec une communauté cubano-américaine estimée à près de deux millions de personnes aux États-Unis. En outre, le service postal entre les deux pays, interrompu depuis les années 1960, n'a toujours pas été rétabli.

Dans le cadre du dégel en cours et malgré l'embargo économique toujours en place, les autorités américaines ont annoncé l'assouplissement des exportations vers Cuba en matière de télécommunications et d'internet, que ce soit au niveau des infrastructures, des logiciels ou des terminaux grand public.

Si le gouvernement cubain se dit disposé en principe à recevoir les entreprises américaines, la matérialisation de ces annonces demeure floue à ce jour.

Ces déclarations provoquent en tout cas une forte attente au sein de la population de Cuba, où l'accès à internet est fortement contrôlé par les autorités (seulement 3,4% des foyers équipés) et où les tarifs des salles publiques restent prohibitifs (4,5 dollars l'heure dans un pays ou le salaire mensuel moyen est d'environ 20 dollars).

Depuis l'annonce du rapprochement avec Cuba et de la levée d'une série de restrictions, plusieurs entreprises américaines se sont déjà positionnées sur le marché cubain. En février, le site de vidéo en ligne Netflix a ouvert son service à Cuba, et en mars, Mastercard doit débloquer l'utilisation sur l'île de ses cartes de crédit émises aux États-Unis. American Express a aussi annoncé il y a quelques semaines être prêt à réactiver ses services sur l'île.

IDT Domestic telecom est une branche d'IDT corporation (International discount telecom), qui emploie plus de 1250 persones dans 21 pays et dont le chiffre d'affaires annuel dépasse le milliard et demi de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer