Brésil: explosion sur une plateforme de Petrobras

Les navires-plateformes ont la capacité de traiter et... (Archives Reuters)

Agrandir

Les navires-plateformes ont la capacité de traiter et de stocker dans des réservoirs le pétrole extrait des puits de forage mais aussi de réaliser le transfert de brut ou de gaz naturel.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Une explosion sur un navire-plateforme de Petrobras mercredi au large des côtes de l'État d'Espirito Santo dans le sud-est du Brésil, a fait trois morts, six disparus et dix blessés, selon la compagnie pétrolière publique.

«Petrobras déplore devoir annoncer (...) que ce mercredi vers 12h50 locales, une explosion a eu lieu à bord de la plateforme maritime Cidade de São Mateus (...) Parmi les 74 employés à bord, trois n'ont pas survécu à leurs blessures et sont morts sur place, dix sont blessés et ont déjà été transportés en hélicoptère pour être soignés à Vitoria (la capitale d'Espirito Santo) et six autres sont portés  disparus», a déclaré la compagnie dans un communiqué.

Petrobras a précisé louer le navire-plateforme Mateus, propriété de l'entreprise norvégienne BW Offshore. Il fonctionne depuis juin 2009, dans les champs pétrolifères de Camarupim et Camarupim Norte, sur le littoral de l'Espirito Santo, à quelque 120 km de la côte.

«La BW prête assistance à ses employés et aux familles, avec le soutien de Petrobras. L'incident a été maîtrisé (...) et les opérations de la plateforme interrompues. La production de l'unité était de près de 2,2 millions de m3 par jour de gaz naturel», selon le communiqué.

Petrobras a indiqué en outre avoir prévenu officiellement la Marine et l'Agence nationale du pétrole (ANP) qui réglemente le secteur.

Petrobras opère à 100% le champ de Camarupim, et celui de Camarupim Norte à hauteur de 65%, en partenariat avec l'entreprise Ouro Preto Energia (35%).

Selon l'ANP et le syndicat des pétroliers (FUP), l'explosion s'est produite dans la salle des machines de ce navire-plateforme FPSO baptisé Cidade de Sao Mateus. Elle aurait été provoquée par une fuite de gaz, selon la FUP.

L'ANP précise qu'il n'y a pas eu de fuite de brut dans la mer et que la plateforme est stabilisée. Deux équipes de l'agence enquêteront sur l'accident.

Les navires-plateformes (FPSO) ont la capacité de traiter et de stocker dans des réservoirs le pétrole extrait des puits de forage mais aussi de réaliser le transfert de brut ou de gaz naturel. Le gaz comprimé est envoyé sur la terre ferme à travers des gazoducs ou réinjecté dans le réservoir.

Petrobras, principale compagnie du Brésil, est par ailleurs plongée dans un scandale de corruption portant sur le versement généralisé de pots-de-vins de la part d'entreprises de construction à Petrobras en échange de contrats.

Une partie de ces pots-de-vin étaient selon l'enquête reversés à des membres du Parti des travailleurs (PT-gauche, au pouvoir) ainsi qu'à des élus ou partis de sa coalition parlementaire hétéroclite.

Aldemir Bendine, 51 ans, un banquier de carrière sans expérience dans le pétrole et proche du pouvoir, a été nommé vendredi PDG de Petrobras en remplacement de Graça Foster, démissionnaire à la suite du scandale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer