Haïti: le Conseil électoral va démissionner

Des militants anti-gouvernement manifestent à Pétionville, banlieue cossue... (PHOTO HECTOR RETAMAL, AFP)

Agrandir

Des militants anti-gouvernement manifestent à Pétionville, banlieue cossue de Port-au-Prince, le 18 décembre.

PHOTO HECTOR RETAMAL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PORT-AU-PRINCE

Les membres du Conseil électoral provisoire haïtien (CEP), chargé d'organiser des élections à Haïti, ont annoncé vendredi avoir proposé leur démission au président Michel Martelly en vue de trouver une issue à la crise politique qui paralyse le pays depuis 2011.

«Nous avons écrit au président Martelly pour lui présenter notre démission, mais nous resterons en poste en attendant l'installation d'un autre Conseil», a déclaré à l'AFP Néhémy Joseph, membre de l'institution.

«Cette décision est motivée par notre volonté d'apporter notre contribution patriotique à la résolution de la crise qui affecte fortement notre pays. Nous sommes disposés à nous décharger de nos responsabilités dès l'installation d'un nouveau CEP», expliquent les neuf membres du conseil dans un courrier à M. Martelly.

L'impossibilité pour le président d'organiser des élections législatives et municipales depuis son arrivée au pouvoir en 2011 a conduit à une impasse politique.

L'opposition accuse M. Martelly de vouloir diriger le pays par décrets à partir du 12 janvier, date à laquelle le mandat du parlement prendra fin.

Une commission consultative mise en place par M. Martelly avait suggéré la démission du Conseil électoral et celle du premier ministre en vue de trouver une solution à la crise.

Samedi dernier, le premier ministre Laurent Lamothe a annoncé sa démission ouvrant la voie à la formation d'un nouveau gouvernement de consensus comme recommandé par la commission de consultation.

Toutefois, des organisations politiques et des partis de l'opposition ont organisé de nouvelles manifestations anti-gouvernementales ces derniers jours à Port-au-Prince pour exiger la démission du chef de l'État.

M. Martelly a entrepris une série de rencontres avec des dirigeants de l'opposition en vue d'apaiser la situation et parvenir au choix d'un nouveau premier ministre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer