Deux militaires qui ont torturé le père de Michelle Bachelet condamnés

Deux militaires à la retraite ont été condamnés à la prison, vendredi, pour... (Photo IVAN ALVARADO, Reuters)

Agrandir

Photo IVAN ALVARADO, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luis Andres Henao
Associated Press
SANTIAGO, Chili

Deux militaires à la retraite ont été condamnés à la prison, vendredi, pour avoir torturé le père de l'actuelle présidente du Chili, Michelle Bachelet.

Les colonels Ramon Caceres Jorquera et Edgar Cevallos Jones se sont vus infliger des peines respectives de trois et deux ans de prison en lien avec la mort du général Alberto Bachelet. La peine maximale pour leur crime était de cinq ans de prison.

Le général Bachelet avait été emprisonné pour trahison lors de l'instauration de la dictature militaire d'Augusto Pinochet parce qu'il s'était opposé au coup d'État pour expulser du pouvoir le président socialiste Salvador Allende.

La présidente Michelle Bachelet, âgée de 23 ans à l'époque et sa mère, Angela Jeria avaient aussi été arrêtées et torturées dans une prison secrète. Elles avaient fui le pays deux semaines plus tard.

Mme Jeria s'est dite soulagée que la vérité ait été exposée au grand jour. Elle espère d'ailleurs que justice soit rendue pour tous ceux qui ont souffert comme son défunt mari.

Les militaires auraient détenu M. Bachelet, ligoté et les yeux bandés, sans qu'il ne puisse boire de l'eau. Ils lui ordonnaient de rester immobile pendant plusieurs heures, en le menaçant avec un fusil.

Le stress engendré par sa détention a aggravé ses problèmes cardiaques, qui ont causé sa mort en mars 1974.

Michelle Bachelet est revenue dans son pays en 1979. Elle est devenue médecin et elle s'est rapidement impliquée au sein du Parti socialiste. Elle a été élue présidente du pays pour la première fois en 2006.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer