La présidente argentine est hospitalisée

Cristina Kirchner lors d'une assemblée à l'ONU en... (Photo: AFP)

Agrandir

Cristina Kirchner lors d'une assemblée à l'ONU en septembre.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Buenos Aires

La présidente argentine Cristina Kirchner, hospitalisée dimanche dans une clinique de Buenos Aires pour une infection intestinale, a annulé sa rencontre avec son homologue chilienne Michelle Bachelet prévue mardi, a annoncé la présidence.

Selon le rapport médical officiel publié par le site du gouvernement, Mme Kirchner, âgée de 61 ans, a subi une «sigmoïdite», à savoir une inflammation ou une infection d'une partie du côlon.

La présidente «est dans sa première journée d'hospitalisation pour fièvre infectieuse avec bactériémie (bactéries dans le sang). D'autres études ont confirmé le diagnostic présomptif de sigmoïdite», a déclaré l'Unité médicale présidentielle.

Mme Kirchner est dans un état «stable» et «reste hospitalisée avec un traitement antibiotique par voie intraveineuse, avec observation évolutive et suivi des cultures réalisées» à l'hôpital Otamendi où elle a été admise dimanche.

En conséquence, «la visite de Mme Bachelet est reprogrammée pour novembre, sans date précise pour l'instant», a indiqué lundi le secrétaire de Communication publique, Alfredo Scoccimarro.

L'entretien prévu entre les deux présidentes et le pape François via téléconférence à cette occasion «a également été reprogrammé» d'après le porte-parole.

C'est la troisième fois en huit mois que la dirigeante doit suspendre ses activités en raison de problèmes de santé.

La présidente argentine avait recommencé à travailler le 21 octobre dernier après avoir pris un repos de 48 heures en raison d'une pharyngite.

En juillet dernier, Christina Kirchner s'était également reposée pendant deux jours à la suite de maux de gorge et d'une laryngite. Ce repos s'était prolongé plus d'une semaine et elle avait dû reporter un voyage au Paraguay.

Il y a un peu plus d'un an, la présidente avait été opérée d'un hématome cérébral et avait cessé de travailler pendant six semaines.

Sujette à l'hypertension, elle avait aussi subi une intervention chirurgicale début 2012, pour une suspicion de cancer de la thyroïde.

Cristina Kirchner a succédé en 2007 à son époux Néstor Kirchner, décédé en 2010.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer