Mexique: découverte des corps de 3 Américains enlevés

Les cadavres de trois frères et soeur américains d'origine mexicaine qui... (Photo Eduardo Verdugo, Archives AP)

Agrandir

Photo Eduardo Verdugo, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MEXICO

Les cadavres de trois frères et soeur américains d'origine mexicaine qui avaient été enlevés il y a 15 jours ont été découverts dans le Tamaulipas, dans le nord-est du Mexique, ont annoncé jeudi les autorités judiciaires locales.

Les victimes, deux hommes et une femme, ont été identifiées par leur père malgré le mauvais état des corps, a expliqué sur une radio locale le procureur du Tamaulipas, Ismael Quintanilla.

«Nous sommes en mesure de dire que ce sont les jeunes gens», a dit M. Quintanilla sur Radio Formula.

Les corps ont été découverts mercredi aux environs de Matamoros, ville frontalière avec Brownsville, aux États-Unis (Texas), au côté d'un quatrième cadavre, a poursuivi M. Quintanilla.

Erica Alvarado Rivera, 26 ans, et ses frères Alex, 22 ans, et José Angel, 21 ans, vivaient à Progreso, au Texas, et étaient venus rendre visite à leur père.

Les parents avaient indiqué que leurs enfants avaient été kidnappés le 13 octobre par des hommes armés dans la ville de Control, à l'ouest de Matamoros.

La mère, Raquel Alvarado, a affirmé que ces hommes armés étaient membres de l'escorte de la maire de la ville de Matamoros, Leticia Salazar.

Membre du Partido Acción Nacional (PAN, conservateur), Mme Salazar n'a pas répondu aux accusations dont elle est l'objet, mais s'est dite disposée à collaborer à l'enquête.

Le procureur a indiqué que neuf gardes du corps de Mme Salazar avaient été appelés à déposer devant la justice.

Il a précisé que la confirmation des identités des victimes grâce à des tests d'ADN prendrait au moins 38 heures en raison de l'état des corps «restés 15 jours exposés aux intempéries».

Le procureur n'a pas précisé comment les jeunes avaient été tués, mais le quotidien El Universal affirme que les cadavres étaient brûlés et portaient des impacts de balles.

Selon la mère, le 13 octobre, Érica mangeait avec son fiancé à Control et avait appelé ses frères pour qu'ils se joignent à eux. En arrivant, les deux jeunes ont constaté que des hommes armés frappaient leur soeur et son fiancé et se sont portés à leur secours. C'est alors qu'ils furent enlevés aussi, selon des témoignages rapportés par la mère.

Ce crime de trois ressortissants américains intervient alors que le Mexique est encore sous le choc de la disparition depuis plus d'un mois de 43 étudiants après une attaque par des policiers et des narcotrafiquants dans le sud du pays, à Iguala, dans l'État de Guerrero. Cette attaque avait fait six morts et 25 blessés le 26 septembre.

L'État du Tamaulipas, principal point de passage commercial entre le Mexique et les États-Unis, est depuis des mois le théâtre d'une vague de violence attribuée à un féroce affrontement entre le cartel du Golfe et le groupe criminel des Zetas pour le contrôle des routes du trafic de drogue.

La violence au Mexique a touché de nombreux étrangers, en particulier nord-américains. Au moins 648 citoyens des États-Unis ont été tués au Mexique entre octobre 2002 et décembre 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer