Amérique latine et Caraïbes: en finir avec le travail des enfants d'ici 2020

Selon l'OIT, l'Amérique latine et les Caraïbes comptent... (PHOTO AIZAR RALDES, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon l'OIT, l'Amérique latine et les Caraïbes comptent 12,5 millions d'enfants au travail dont 9,5 réalisent des tâches dangereuses.

PHOTO AIZAR RALDES, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LIMA

Vingt-cinq pays d'Amérique latine et des Caraïbes se sont engagés à éradiquer le travail infantile d'ici 2020, a indiqué mardi soir l'Organisation internationale du travail (OIT), en réunion régionale à Lima.

«Signé par les ministres du Travail, des représentants des gouvernements et par le directeur général de l'OIT, Guy Ryder, (ce document) annonce l'engagement ferme de parvenir à l'éradication du travail infantile», a indiqué l'OIT dans un communiqué.

L'OIT tient au Pérou sa 18e réunion régionale du continent américain.

«La persistance du travail infantile, spécialement dans ses pires formes, est un facteur aggravant les iniquités sociales, creusant les inégalités et augmentant la vulnérabilité sociale et économique», affirme ce document.

Selon l'OIT, l'Amérique latine et les Caraïbes comptent 12,5 millions d'enfants au travail dont 9,5 réalisent des tâches dangereuses.

M. Ryder a expliqué que cette initiative s'inscrivait dans le cadre d'efforts mondiaux destinés à rendre leurs droits à 168 millions d'enfants et adolescents affectés par le travail infantile.

Au cours des dernières années, 7,5 millions d'enfants ont pu quitter le monde du travail, un progrès notable, mais l'OIT a souligné qu'à ce rythme, il faudrait 40 ans pour mettre un terme au travail infantile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer