Antilles françaises: plusieurs disparus après le passage de Gonzalo

L'ouragan Gonzalo a causé plusieurs dommages en balayant... (PHOTO AFP/LE PELICAN/STRINGER)

Agrandir

L'ouragan Gonzalo a causé plusieurs dommages en balayant Saint-Martin.

PHOTO AFP/LE PELICAN/STRINGER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
PARIS

Trois personnes sont portées disparues après le passage de l'ouragan Gonzalo sur les îles françaises de Saint-Barthélémy et Saint-Martin, dans le nord des Caraïbes, et les autorités sont sans nouvelles de 16 autres, ont annoncé mardi les autorités.

L'ouragan a provoqué des dégâts matériels, notamment dans le port de Saint-Barthélémy, île située dans l'oeil du cyclone.

En outre, un avion s'est retourné sur la piste de l'aéroport, des routes ont été obstruées par des chutes d'arbres et des câbles téléphoniques ou électriques arrachés.

Trois personnes sont d'ores et déjà portées disparues, «un homme tombé de son bateau à Saint-Martin et deux personnes qui tentaient de rejoindre un bateau à Saint-Barthélémy», pour lesquels «les recherches ont été impossibles», a fait savoir la préfecture de Saint-Barthélémy et de Saint-Martin.

En outre, les autorités sont toujours sans nouvelles mardi de 16 personnes dont les bateaux ont été emportés lundi soir par Gonzalo, mais «aucune victime n'est à déplorer sur terre», selon les autorités.

À Paris, la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin avait fait état plus tôt de trois disparus et de quatorze personnes, parmi lesquelles quatre «dont on est absolument sans nouvelles».

L'ouragan Gonzalo a continué de se renforcer mardi, s'éloignant des Caraïbes vers l'océan Atlantique.

Il se trouvait à 625 km à l'est de l'île de Grand Turk, dans l'archipel des Turques-et-Caïques, et à 1135 km au sud des Bermudes.

Ses vents soufflaient à 175 km/h, avec des rafales pouvant être supérieures. Il progresse à 20 km/h.

Classé catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson (vents compris entre 154 et 177 km/h), il devrait prendre de la puissance dans la journée et pourrait même se hisser dans la catégorie 4 (vents entre 210 et 240 km/h) d'ici jeudi, a indiqué le Centre national américain des ouragans (NHC) dans son dernier bulletin.

«Gonzalo pourrait se transformer en puissant ouragan d'ici mercredi lorsqu'il se situera au-dessus de l'Atlantique», a relevé le NHC.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer