La Bolivie investira 2 milliards $ dans le nucléaire

Le président bolivien, qui avait déjà annoncé il... (Photo Evaristo SA, archives AFP)

Agrandir

Le président bolivien, qui avait déjà annoncé il y a plusieurs mois qu'il envisageait de développer l'énergie nucléaire avec le soutien de l'Argentine et de la France, a déclaré que «la meilleure façon de nous libérer (de la dépendance technologique) est de développer l'énergie nucléaire à des fins pacifiques».

Photo Evaristo SA, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LA PAZ

La Bolivie investira 2 milliards de dollars pour le développement de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques, a annoncé jeudi le président Evo Morales.

Le président bolivien, qui avait déjà annoncé il y a plusieurs mois qu'il envisageait de développer l'énergie nucléaire avec le soutien de l'Argentine et de la France, a déclaré que «la meilleure façon de nous libérer (de la dépendance technologique) est de développer l'énergie nucléaire à des fins pacifiques».

«Cette énergie nucléaire à des fins pacifiques va être lancée dans le département de La Paz, avec d'ici 2025 un investissement de plus de 2 milliards de dollars», a précisé le président issu de la gauche nationaliste, à l'occasion de la signature d'un projet hydroélectrique avec une compagnie espagnole.

La centrale nucléaire, dont la construction devrait débuter cette année, comportera notamment des unités de cyclotron (accélérateur de particules) à usage médical et de recherche.

Premier président bolivien d'origine amérindienne, Evo Morales est le favori des élections du 12 octobre, où il concourt pour un troisième mandat qui le maintiendrait à la tête du pays jusqu'en 2020.

Il a assuré qu'après les élections, «quel qu'en soit le vainqueur, les questions énergétiques, ces plans, ces programmes, doivent devenir politique d'État».

En 2010, La Paz avait annoncé des accords avec l'Iran, avec lequel le président Moralès a noué des liens étroits, pour la construction d'une centrale nucléaire en Bolivie dans le cadre de programmes de coopération technologique et financière.

Depuis son arrivée au pouvoir, M. Morales a fait de la politique énergétique une priorité et a déjà nationalisé les richesses pétrolières du pays, des fonderies, des compagnies d'électricité, des raffineries et des compagnies de télécommunication.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer