Coupe du monde: des centaines de policiers de plus à Rio

Le déploiement d'un plus grand nombre de policiers... (Photo CHRISTOPHE SIMON, AFP)

Agrandir

Le déploiement d'un plus grand nombre de policiers était prévu, mais les nouveaux agents ne seraient normalement descendus dans les rues que quelques jours avant le début du tournoi, le 12 juin.

Photo CHRISTOPHE SIMON, AFP

Associated Press
Rio de Janeiro, Brésil

Environ 2000 policiers de plus sont déployés dans les rues de Rio de Janeiro à compter de lundi, en raison des nombreuses agressions dont la ville a été le théâtre au cours des dernières semaines.

Cette recrudescence de la violence a contraint les autorités à accélérer la mise en place d'un plan de sécurité élaboré en vue de la tenue, le mois prochain, de la Coupe du monde de soccer dans la métropole brésilienne.

Le déploiement d'un plus grand nombre de policiers était prévu, mais les nouveaux agents ne seraient normalement descendus dans les rues que quelques jours avant le début du tournoi, le 12 juin.

Le chef de la sécurité pour l'État de Rio, Jose Beltrame, a expliqué que l'augmentation de la violence constatée pendant la deuxième moitié de l'an dernier s'est poursuivie cette année, d'où la décision de devancer le déploiement des policiers.

On a notamment recensé, en mars, deux fois plus de vols et d'agressions autour du stade Marcana, qui accueillera des matchs de la Coupe du monde, qu'à pareille date l'an dernier, selon une analyse de quotidien O Globo.

Policiers et bandes de narcotrafiquants s'affrontent aussi depuis plusieurs mois dans des favelas dont on dit pourtant qu'elles ont été «pacifiées». Certains des affrontements les plus violents se sont produits à seulement un coin de rue de la populaire plage de Copacabana.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer