25 000 médecins cubains à l'étranger

«Depuis le départ en 1963 en Algérie de... (PHOTO THONY BELIZAIRE, ARCHIVES AFP)

Agrandir

«Depuis le départ en 1963 en Algérie de la première brigade médicale cubaine en mission internationale, ce sont 131 933 professionnels de la santé qui ont prêté leur service à d'autres pays».

PHOTO THONY BELIZAIRE, ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
La Havane

Plus de 50 000 médecins et personnels de la santé cubains travaillent dans une cinquantaine de pays du monde, constituant de loin la première source de revenus en devises de Cuba, a indiqué mardi une responsable du secteur.

«Plus de 50 000 travailleurs de ce secteur, dont 25 000 médecins, opèrent en ce moment à l'étranger», a affirmé Yilian Jimenez, la directrice de l'agence d'État responsable des services médicaux exportés, citée par le quotidien officiel Granma.

Avec 30 000 professionnels, le Venezuela est de loin le premier client des services médicaux cubains, devant le Brésil (11 000).

«Depuis le départ en 1963 en Algérie de la première brigade médicale cubaine en mission internationale, ce sont 131 933 professionnels de la santé qui ont prêté leur service à d'autres pays», a-t-elle précisé.

L'exportation de services professionnels - essentiellement dans la santé, mais aussi l'éducation ou le sport - constitue la première source de revenus en devises de Cuba, avec 8,2 milliards de dollars par an, loin devant le tourisme (2,5 milliards) ou l'envoi d'argent de l'étranger (2,5 milliards), selon les chiffres officiels.

L'exportation de médecins à l'étranger «n'affecte pas la qualité des services» médicaux à Cuba, a souligné Yilian Jimenez en soulignant que le taux de médecins par habitant est «du niveau des pays développés».

Selon le ministère cubain de la Santé, Cuba, pour 11,1 millions d'habitants, dispose de 76 836 médecins, 14 964 dentistes et 88 364 infirmières, soit des taux de respectivement 6,9, 1,3 et 7,9 pour mille habitants.

Vitrine sociale du régime communiste cubain, avec l'éducation, le secteur de la santé a souffert de la crise économique déclenchée dans les années 90 par la chute de l'empire soviétique, mais reste gratuit pour la population.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer