Mexique : un ouragan et une tempête tropicale font 34 morts

Le dernier bilan officiel établi par les autorités... (PHOTO PEDRO PARDO, AFP)

Agrandir

Le dernier bilan officiel établi par les autorités fédérales faisait état de 22 morts, mais il est passé à 34 lundi après le décès de 12 personnes dans un glissement de terrain dans l'État de Veracruz, dans l'est du pays.

PHOTO PEDRO PARDO, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Raul Llamas
Agence France-Presse
NUEVO LAREDO, Mexique

Le Mexique était toujours balayé lundi par de fortes intempéries qui ont fait au moins 40 morts, quelque 230 000 sinistrés et des dizaines de milliers de déplacés depuis samedi sous l'effet conjugué des tempêtes tropicales Manuel, sur sa côte Pacifique, et Ingrid, dans l'est du pays.

Depuis que les conditions météorologiques sont enregistrées, jamais le pays n'avait ainsi été attaqué sur ses deux côtes en même temps.

Les pluies et vents violents qui ont secoué ce week-end plus de 20 des 32 États mexicains ont provoqué des inondations, des glissements de terrain et de violentes crues de cours d'eau, qui ont endommagé de nombreux foyers et voies de communication.

Le président mexicain Enrique Peña Nietoa s'est rendu lundi soir dans la station balnéaire d'Acapulco, sur l'océan Pacifique, où quelque 40 000 personnes - des touristes mexicains ou étrangers - y sont bloqués.

Le dernier bilan officiel établi par les autorités fédérales fait état d'au moins 40 morts ans tout le pays, après le décès de 12 personnes dans un glissement de terrain dans l'État de Veracruz, dans l'est du pays, a annoncé à l'AFP un porte-parole de la protection civile de l'État.

«Nous avons à ce moment 12 personnes tuées et entre sept et huit blessées» après un glissement de terrain survenu dans la localité d'Altotonga, a annoncé le porte-parole.

Dans cet État bordant le Golfe du Mexique, les pluies et les fortes crues ont entraîné l'évacuation de 23 000 personnes et la fermeture des écoles pour mardi.

L'ouragan Ingrid - devenu tempête tropicale lorsqu'il a touché terre dans la matinée - avançait vers l'intérieur du pays avec des vents de quelque 100 km/h accompagnés de fortes pluies.

Selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami, Ingrid devrait progressivement s'affaiblir au cours des prochaines heures. Son passage pourrait toutefois entraîner des précipitations allant jusqu'à 38 cm dans une grande partie orientale du pays, d'après le NHC.

Depuis ce week-end, «plus des deux tiers du territoire ont été touchés», a annoncé à la presse le ministre de l'Intérieur Miguel Angel Osorio Chong, alors que plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été déplacées, principalement dans l'ouest du pays.

Côté pacifique, la tempête Manuel, qui avait touché terre samedi soir près du port de Manzanillo (État de Colima), s'affaiblissait lundi et a été localisée plus au large des côtes occidentales, affectant principalement les États de Jalisco, Colima, Michoacan (ouest) et Guerrero (sud-ouest), selon le Service météorologique national (SMN) mexicain.

20 000 personnes évacuées dans le Guerrero

L'État du Guerrero a été le plus secoué au cours du week-end selon les autorités, et demeurait partiellement coupé du reste du pays lundi.

À Acapulco, capitale de cet État, on a dénombré 11 morts. L'eau y a atteint dans certains quartiers une hauteur de trois mètres, emportant de nombreux véhicules.

L'aéroport international a été isolé et la route reliant Acapulco à Mexico a été coupée par un cours d'eau en crue.

«Nous sommes en train de mettre en place un pont aérien avec (la localité isolée de) Pie de la Cuesta pour transférer les personnes» sinistrées, a également annoncé sur Televisa le gouverneur de l'État Angel Aguirre.

Toujours dans le Guerrero, six personnes d'une même famille ont été tuées dans l'écroulement d'une colline qui surplombait leur maison, après le débordement de quatre rivières. Vingt-cinq autres personnes sont portées disparues dans une zone montagneuse de la région de Tecpan.

Selon le gouverneur de cet État, 50 municipalités y ont été affectées et environ 238 000 habitants sont sinistrés tandis que un total de 20 000 personnes ont été évacuées.

Le gouverneur a ajouté que des dispositions avaient été prises pour permettre aux touristes en difficulté d'être logés en attendant que leur rapatriement soit rendu possible.

Les traditionnelles cérémonies de l'Indépendance, qui devaient être célébrées dans la soirée de dimanche dans tout le Mexique, ont été suspendues dans les localités côtières de l'État de Tamaulipas dans l'attente des précipitations d'Ingrid.

L'entreprise pétrolière nationale Pemex (Petroleos Mexicanos) a évacué ses trois plates-formes marines au large du Tamaulipas et fermé 24 puits installés à proximité de l'État.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer