Choléra en Haïti: l'ONU doit être tenue responsable, selon une étude

L'éclosion de choléra en Haïti a fait plus... (Photo: AFP)

Agrandir

L'éclosion de choléra en Haïti a fait plus de 7500 morts et infecté 578 409 autres personnes, selon les autorités haïtiennes.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Trenton Daniel
Associated Press
Port-au-Prince

Une étude de l'université Yale publiée mardi affirme que l'ONU devrait être tenue responsable de l'apparition du choléra en Haïti.

Des chercheurs de la faculté de droit et du département de santé publique de Yale affirment qu'il y a de nombreuses preuves scientifiques montrant que des Casques bleus originaires du Népal ont introduit le choléra en Haïti en octobre 2010.

Les chercheurs estiment que l'organisation internationale devrait en assumer la responsabilité, présenter ses excuses et fournir un soutien aux victimes.

Les Nations unies ont déjà rejeté une plainte réclamant des dédommagements pour les victimes du choléra, invoquant l'immunité.

Les auteurs du rapport jugent que les Nations unies violent leurs obligations juridiques internationales en ne créant pas une instance pour recevoir les plaintes des victimes.

L'éclosion de choléra en Haïti a fait plus de 7500 morts et infecté 578 409 autres personnes, selon les autorités haïtiennes.

L'université Yale, située au Connecticut, est l'une des plus prestigieuses universités des États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer