Brésil: une rupture de canalisation provoque un mini-tsunami à Rio

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Une énorme canalisation d'eau s'est rompue mardi dans un quartier de Campo Grande, la zone ouest de Rio de Janeiro, provoquant une sorte de mini-tsunami qui a détruit des maisons et fait un mort et au moins treize blessés, ont annoncé les pompiers.

Isabela Severo dos Santos, 3 ans, est morte noyée, et 13 blessés ont été recensés à l'hôpital local Rocha Maia, a indiqué la Défense civile à l'AFP.

«Nous avons tenté de la réanimer pendant tout le trajet jusqu'à l'hôpital», a déclaré, parlant de la petite fille, le commandant des pompiers, le colonel Sergio Simoes, cité par la télévision Globo News.

«On fera tout pour aider les habitants; le moment est à la solidarité; mais il n'y a aucune perte matérielle qui se mesure à la perte de cette fillette», a déclaré le gouverneur de Rio, Sergio Cabral, qui s'est rendu sur place.

«Les habitants qui ont perdu leur maison seront hébergés et indemnisés par la Cedae», la compagnie d'État des eaux et des égouts, une entreprise qui dépend du gouvernement local.

Selon des images montrées à la télévision, une cascade d'eau a jailli de la canalisation de 1,75 mètre qui s'est rompue et, comme un mini-tsunami, a tout emporté sur son passage: voitures, arbres, ordures et des dizaines d'habitations précaires. Une montagne de détritus s'est formée en contrebas de la rue principale.

Au moins 60 maisons en briques ont été détruites et plusieurs autres inondées, l'eau ayant atteint deux mètres de haut dans plusieurs rues. Les sinistrés sont abrités dans une école où ils font la liste de tout ce qu'ils ont perdu pour être indemnisés.

«J'étais en train de dormir quand je me suis réveillé en entendant un bruit sourd sur le toit. Ensuite les murs ont commencé à s'effondrer. On était au deuxième étage et la force de l'eau nous a projetés de l'autre côté de la rue. On a atterri devant la maison du voisin», a raconté le mécanicien Agilson da Silva Serpa, qui s'en est tiré avec une blessure au genou.

La maison de Juliana Lemos a été détruite, mais sa famille est sauve. «Mes enfants vont bien; ils étaient en train de dormir; on s'est réveillé avec les murs qui s'effritaient; j'ai juste une blessure au pied», a-t-elle eu le temps de déclarer à Globo News avant de grimper dans une ambulance.

La Cedae ignore encore les raisons de cette rupture survenue vers 06h00 heure locale (09h00 GMT) dans le quartier de Mendanha, où l'eau et l'électricité ont été coupées. La Cedae a ouvert une enquête, mais une autre enquête, «indépendante», sera effectuée, a indiqué le maire de Rio, Eduardo Paes.

Les pompiers ont secouru les habitants avec des bateaux gonflables et plusieurs ambulances ont été dépêchées sur place pour transporter les blessés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer