Un «Ferguson» hispanique?

Le 12 février, Antonio Zambrano-Montes est tombé sous... (IMAGE DARIO INFANTE, AP)

Agrandir

Le 12 février, Antonio Zambrano-Montes est tombé sous les balles des policiers.

IMAGE DARIO INFANTE, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

Après avoir lancé des pierres sur des voitures et en direction des policiers, Antonio Zambrano-Montes, 35 ans, a tenté de se sauver des trois agents de la police de Pasco qui le pourchassaient. Voyant que sa tentative de fuir est vaine, il se retourne et lève les mains en l'air, avant d'être happé par une rafale de balles et de s'écrouler au sol.

C'est ce qu'on peut voir sur une vidéo filmée le 12 février par un automobiliste et diffusée sur l'internet où elle est rapidement devenue virale.



Dans cette ville de l'État de Washington, où plus de la moitié des 68 000 résidants son hispaniques, M. Zambrano-Montes est devenu la troisième personne tuée par les policiers de Pasco depuis juillet. La vidéo aidant, le drame a obtenu une attention internationale, étant condamné notamment par le président mexicain Enrique Peña Nieto.

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes, dont une du FBI. Alors que les manifestants prenaient la rue pour dénoncer une police qui selon eux fait un usage excessif de la force, plusieurs avaient l'impression de voir une version hispanique du drame qui s'est joué à Ferguson, au Missouri, l'été dernier, où le jeune Afro-Américain Michael Brown est tombé sous les balles d'un policier alors qu'il n'était pas armé.

À lire et à voir sur nytimes.com (en anglais)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer