Violée? Tu y es pour quelque chose

La police hongroise a lancé une campagne de... (IMAGE YOUTUBE)

Agrandir

La police hongroise a lancé une campagne de prévention contre le viol qui s'attaque non pas aux auteurs, mais aux victimes. Cherchez l'erreur.

IMAGE YOUTUBE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

«Tu y es pour quelque chose, tu peux agir pour éviter cela.» Voilà le slogan de la nouvelle campagne de prévention contre le viol lancée par la police hongroise. Au pays de Viktor Orbán, les autorités lancent un message des plus surréalistes aux jeunes femmes : si tu t'es fait violer, c'est que tu l'as cherché!

Une publicité télévisée qui s'éternise sur près de quatre minutes où de jeunes femmes sortent faire la fête en discothèque. Tous les clichés y passent - vêtements sexys, état d'ivresse, flirts, etc. - comme tant d'outils servant à culpabiliser les victimes d'agression sexuelle.



À lire et à voir sur europe1.fr

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer