Quand Snoop appelle les rappeurs à s'opposer aux armes à feu

Snoop à Los Angeles, le 26 novembre dernier.... (PHOTO PAUL A. HEBERT, ARCHIVES AP)

Agrandir

Snoop à Los Angeles, le 26 novembre dernier.

PHOTO PAUL A. HEBERT, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

De son vrai nom Calvin Cordozar Broadus Jr, le célèbre gangster rappeur de Long Beach en Californie n'a pas que changé son nom récemment. Celui qui se fait dorénavant appeler Snoop Lion a également changé son fusil d'épaule ou plutôt carrément déposé les armes.

L'auteur du classique du rap californien Murder was the case (chanson thème du film éponyme dans lequel Snoop tient également le rôle principal) où il s'imagine à la fois victime et auteur d'un meurtre, appelle aujourd'hui ses collègues du rythm and poetry à faire leur part pour mettre un frein à la violence due aux armes à feu.

Prenant la parole aux côtés d'un autre pionnier du rap Mc Hammer et du quart-arrière membre du Temple de la renommée de la NFL Joe Montana lors d'un évènement à San Francisco dans le cadre de la campagne No Guns Allowed (Aucun fusil permis) - également le titre d'une chanson de Snoop Lion, Snoop a lancé: «Nous sommes les voix que les jeunes écoutent (...) Ils nous respectent, alors nous sommes ceux qui peuvent freiner la violence due aux armes si nous parlons d'une même voix, en tant que la communauté du rap».



À lire sur independent.co.uk




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer