La simulation de noyade, un «baptême pour terroristes» selon Sarah Palin

Sarah Palin, à Manchester, au New Hampshire, en... (PHOTO Cheryl Senter, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES)

Agrandir

Sarah Palin, à Manchester, au New Hampshire, en septembre 2011.

PHOTO Cheryl Senter, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

La Presse

Si l'ex-candidate à la vice-présidence des États-Unis Sarah Palin était la personne responsable de questionner des prisonniers suspectés de terrorisme comme ceux qui croupissent à Guantánamo, elle leur ferait rapidement comprendre que la simulation de noyade «c'est la façon dont nous baptisons les terroristes».

C'est ce qu'a déclaré l'ex-gouverneure de l'Alaska dans un discours livré le week-end dernier devant les membres de la NRA (National Rifle Association), puissant lobby des armes à feu.

Si l'égérie du Tea Party n'en est pas à sa première déclaration-choc, elle a notamment récemment déclaré au sujet d'une possible intervention américaine en Syrie qu'il fallait laisser «Allah s'en occuper», en associant le sacrement chrétien symbolisant la nouvelle vie à un acte de torture, Mme Palin s'est attiré les foudres d'une partie de sa base conservatrice, dont celles de Rod Dreher, journaliste de The American Conservative, qui crie au «sacrilège».

À lire sur bbc.com




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer