Le patrimoine syrien avant et après la guerre civile

La mosquée du Vieil Alep figure au nombre... (PHOTO MOLHEM BARAKAT, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La mosquée du Vieil Alep figure au nombre de ses sites historiques syriens que le conflit a détruits.

PHOTO MOLHEM BARAKAT, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Le 15 mars 2014 marquera officiellement le triste troisième anniversaire du conflit syrien. Le 15 mars 2011, Bachar al-Assad ordonne à l'armée de mater les manifestants qui dans la foulée du Printemps arabe ont pris la rue depuis le début du mois. Quelque 130 000 morts et deux millions de déplacés plus tard, l'issue du conflit qui s'est depuis transformé en guerre civile est loin de se dessiner, et ce malgré la tenue de Genève-2, où communauté internationale, régime et opposition officielle tentent tant bien que mal de négocier la paix. En plus des nombreuses cicatrices que ce conflit laissera au tissu social, le patrimoine architectural syrien risque d'en sortir défiguré. Les six sites du pays inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO ont tous été endommagés.

Le quotidien britannique The Guardian nous offre ici une visite de ses sites historiques avant et après le début des combats.

À lire et à voir sur theguardian.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer