Dennis Rodman veut son Nobel de la Paix

Le leader nord-coréen Kim Jong-un (à droite) fait... (PHOTO ARCHIVES AFP/KCNA)

Agrandir

Le leader nord-coréen Kim Jong-un (à droite) fait une accolade à Dennis Rodman, à Pyongyang, le 28 février.

PHOTO ARCHIVES AFP/KCNA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Dans la catégorie récompenses, honneurs et trophées, l'ancien enfant terrible du basketball américain Dennis Rodman ne se contente pas d'avoir remporté cinq championnats de la NBA (deux avec les Pistons de Detroit et trois avec les Bulls de Chicago) et d'être intronisé au Temple de la renommée de la National Basketball Association. Celui qui est considéré comme l'un des meilleurs joueurs défensifs de l'histoire de la NBA aimerait bien désormais obtenir un prix Nobel de la paix.

C'est pour son rôle de «diplomate» qu'il joue dans le dossier nord-coréen, depuis son voyage à Pyongyang au début de l'anée où il s'est lié d'amitié avec le jeune leader Kim Jong-un (amateur avoué de basketball), que l'Américain de 52 ans estime mérité le Nobel de la paix.

Dans une récente entrevue accordée au magazine Sports Illustrated, Rodman déclare: «Ma mission est de briser la glace entre des pays hostiles. Je ne sais pas pourquoi on m'a laissé le soin d'aplanir les choses. De tout le monde, il a fallu que ça revienne à Dennis Rodman. Garantir notre sécurité n'est vraiment pas mon boulot; c'est le job du mec noir [Obama]. Mais je vais vous dire un truc: si je ne finis pas sur le podium pour le prochain prix Nobel, il y a quelque chose qui cloche vraiment.»

À lire sur slate.fr

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer