Les Français seraient plus heureux... s'ils parlaient anglais

Selon la professeure de l'École d'Économie de Paris... (PHOTO FRED DUFOUR, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon la professeure de l'École d'Économie de Paris Claudia Senik, les Français seraient moins pessismistes s'ils s'inspiraient un peu plus de leurs voisins britanniques.

PHOTO FRED DUFOUR, ARCHIVES AFP

Partager

Sur le même thème

La Presse

C'est connu, les Français sont catalogués comme étant de grands pessimistes. Un sondage réalisé en 2011 classait d'ailleurs les Gaulois comme étant le peuple qui broyait le plus du noir. Plus malheureux que les Irakiens ou les Afghans qui vivent depuis des années la guerre au quotidien. Selon Claudia Senik, professeure à l'École d'Économie de Paris, la seule façon pour les Français de vaincre le spleen c'est de s'inspirer de leurs voisins britanniques. Et dans un premier temps, troquer la langue de Molière pour celle de Shakespeare.

À lire sur le courrierinternational.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer