Du Salvador à l'Irak, l'histoire d'un bourreau américain

À compter de 2004, une police spéciale dirigée... (PHOTO JEWEL SAMAD, ARCHIVES AFP)

Agrandir

À compter de 2004, une police spéciale dirigée par un colonel américain, vétéran de la contre-insurection en Amérique latine dans les années 80, torturait les suspects de terrorisme dans une dizaine de centres de détention à travers le pays fraîchement libéré de Saddam Hussein.

PHOTO JEWEL SAMAD, ARCHIVES AFP

Partager

Sur le même thème

La Presse

À l'approche du dixième anniversaire de l'intervention américaine en Irak - l'opération baptisée Iraqi Freedom (Liberté iraquienne) fut lancée le 20 mars -, le quotidien britannique The Guardian, en collaboration avec le service de langue arabe de la BBC, met à jour un réseau de torture que les Américains ont mis en place à travers l'Irak. À compter de 2004, une police spéciale dirigée par un colonel américain, vétéran de la contre-insurection en Amérique latine dans les années 80, torturait les suspects de terrorisme dans une dizaine de centres de détention à travers le pays fraîchement libéré de Saddam Hussein.

Cette vaste enquête, menée par une douzaine de journalistes durant 15 mois, met en lumière le rôle qu'a joué le colonel James Steel dans la mise en place d'un système de torture cautionné par les plus hauts gradés de l'armée américaine, dont le général David Petraeus, patron démissionnaire de la CIA.

À lire et à voir sur slate.fr, guardian.co.uk et nytimes.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer