Terrorisme: sommet militaire Afrique-États-Unis au Nigeria

Des soldats nigérians avancent dans la ville de... (PHOTO ARCHIVES AP/STR)

Agrandir

Des soldats nigérians avancent dans la ville de Mubi, dans le nord-est du Nigeria, le 9 mars.

PHOTO ARCHIVES AP/STR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Abuja

Des militaires de plusieurs pays d'Afrique ont entamé lundi au Nigeria une conférence coorganisée par les États-Unis afin de renforcer leur coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Le «Sommet des forces terrestres africaines», ouvert dans la capitale nigériane Abuja, vise à rassembler la haute hiérarchie militaire des pays d'Afrique «pour un dialogue franc» sur la sécurité sur le continent, selon un communiqué de l'armée américaine daté du 10 avril.

Des représentants des armées angolaises, camerounaises, égyptiennes, kenyanes et rwandaises, participent notamment à ce sommet, où les menaces jihadistes contre le continent seront particulièrement évoquées, depuis les shebab à l'est jusqu'à Boko Haram à l'ouest, en passant par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) au Mali et au Niger.

Les États-Unis avaient intensifié leur présence militaire dans plusieurs pays d'Afrique, pendant les mandats du président Barack Obama.

Une politique poursuivie par son successeur, Donald Trump. Peu avant d'être limogé en mars, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson venait de terminer une tournée dans cinq pays d'Afrique, au cours de laquelle il a promis l'assistance militaire de Washington.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer