Esclavage en Libye: 3800 migrants à rapatrier d'urgence

Les 3800 migrants, majoritairement de l'Afrique de l'Ouest,... (AP)

Agrandir

Les 3800 migrants, majoritairement de l'Afrique de l'Ouest, ont été recensés dans un camp près de Tripoli, vivant dans des «conditions inhumaines», a affirmé Moussa Faki Mahamat lors de la conférence de presse finale du 5e sommet Afrique-Europe à Abidjan. «Ils veulent sortir le plus rapidement possible de ce guêpier» et doivent être rapatriés d'urgence, a-t-il ajouté.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ABIDJAN

Quelque 3800 migrants africains en Libye doivent être rapatriés d'urgence, a annoncé le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, soulignant que le chiffre global de migrants en Libye se situait «entre 400 000 et 700 000».

Les 3800 migrants, majoritairement de l'Afrique de l'Ouest, ont été recensés dans un camp près de Tripoli, vivant dans des «conditions inhumaines», a affirmé Moussa Faki Mahamat lors de la conférence de presse finale du 5e sommet Afrique-Europe à Abidjan. «Ils veulent sortir le plus rapidement possible de ce guêpier» et doivent être rapatriés d'urgence, a-t-il ajouté.

«Mais il ne s'agit que d'un seul camp», a souligné M. Faki, indiquant que «le gouvernement libyen nous a dit qu'il y en a 42. Certainement qu'il y en a plus que cela. On parle de 400 000 à 700 000 migrants africains en Libye».

«Il faut d'abord secourir d'urgence ceux qui sont dans cette situation et nous réfléchissons ensemble, Libye, Union européenne, Union africaine, ONU, pour trouver des solutions plus pérennes à cette question de la migration», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer