Burkina: au moins 18 morts dans un accident de la route

Un minibus de transport en commun est entré... (Photo tirée de Twitter)

Agrandir

Un minibus de transport en commun est entré en «collision frontale» avec un véhicule-remorque qui convoyait des animaux.

Photo tirée de Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
OUAGADOUGOU

Au moins 18 personnes ont été tuées vendredi sur la route nationale 5 reliant la capitale Ouagadougou à Pô, située à 185 km au sud, dans une collision entre un minibus et un camion-remorque, a-t-on appris de source judiciaire.

«18 personnes ont péri dans l'accident et 4 blessés conduits au centre médical de Pô», a indiqué à l'AFP le procureur du Faso près du tribunal de grande instance de Manga Bouma Ido, joint depuis Ouagadougou.

L'accident s'est produit «peu après 5h, à 22 kilomètres de Pô», lorsque le minibus de transport en commun, prévu pour 18 passagers, en partance pour Ouagadougou, est entré en «collision frontale» avec un «véhicule-remorque qui convoyait des animaux vers le Ghana» voisin, a-t-il expliqué.

«Une enquête pour déterminer les causes exactes de l'accident et situer les responsabilités a été ouverte», a précisé le procureur Ido.

Les victimes décédées devront être inhumées sur place, selon les usages en cours dans la région, a-t-il indiqué.

Fréquents au Burkina Faso, les accidents mortels de la route sont souvent dus aux erreurs humaines, mais aussi au mauvais état des routes et des véhicules.

En novembre 2008, une collision entre un autocar et un camion à Boromo (ouest) avait fait 72 morts, dont de nombreux passagers ivoiriens, sur la route nationale reliant Ouagadougou à Bobo-Dioulasso, deuxième ville et capitale économique du pays.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer