Plus de 130 000 déplacés par les récents combats au Darfour

« Les organisations humanitaires estiment qu'au 31 mars, au moins... (PHOTO ASHRAF SHAZLY, AFP)

Agrandir

« Les organisations humanitaires estiment qu'au 31 mars, au moins 138 000 personnes avaient été déplacées du Jebel Marra vers le Darfour Nord, central et sud », a déclaré le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous.

PHOTO ASHRAF SHAZLY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Plus de 130 000 civils ont été déplacés par les intenses combats qui opposent armée et rebelles depuis la mi-janvier dans le Jebel Marra au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a indiqué mercredi un haut responsable de l'ONU.

« À l'heure actuelle, des affrontements et des bombardements aériens se poursuivent » dans cette région du Darfour où le gouvernement a envoyé des renforts, a déclaré le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous.

Il s'adressait au Conseil de sécurité lors d'une session consacrée à la situation au Darfour.

« Les organisations humanitaires estiment qu'au 31 mars, au moins 138 000 personnes avaient été déplacées du Jebel Marra vers le Darfour Nord, central et sud », a-t-il indiqué. Le Jebel Marra se situe à cheval sur ces trois États du Darfour.

M. Ladsous a expliqué que les restrictions d'accès imposées par Khartoum aux humanitaires et à la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) ne permettaient pas de donner un bilan précis des combats.

Début mars, l'ONU et l'Union africaine faisaient état d'au moins 90 000 déplacés vers le Darfour Nord par les combats au Jebel Marra.

Ceux-ci ont été déclenchés par une embuscade menée en janvier par l'armée de libération du Soudan (ALS) de Abdel Wahid Nour contre un convoi des forces gouvernementales. Le gouvernement a ensuite lancé une vaste offensive contre les positions rebelles dans toute la région.

M. Ladsous a réitéré l'appel de l'ONU au gouvernement soudanais et aux rebelles à « cesser immédiatement les hostilités dans le Jebel Marra et à s'engager dans des négociations de paix sans condition préalable ».

S'adressant à la presse avant la réunion, l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft s'est déclaré « très inquiet de la poursuite des combats au Jebel Marra, qui a fait grimper le nombre de déplacés et a rendu encore plus difficile l'accès humanitaire au Darfour central ».

Il a demandé à « toutes les parties prenantes de fournir à la Minuad la coopération dont elle a besoin pour faire son travail ».

Le conflit au Darfour a fait plus de 300 000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2003, selon l'ONU.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer