Angola: le président quittera la vie politique en 2018

Le président José Eduardo dos Santos est le second... (PHOTO ALAIN JOCARD, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le président José Eduardo dos Santos est le second plus ancien chef d'État au pouvoir en Afrique, devancé seulement par le dirigeant de Guinée Équatoriale Teodoro Obiang Nguema, arrivé au pouvoir un mois avant lui en 1979.

PHOTO ALAIN JOCARD, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LUANDA

Le président angolais José Eduardo dos Santos, au pouvoir sans discontinuer depuis 1979, a annoncé vendredi son intention de quitter la vie politique en 2018, après la fin de son actuel mandat.

« J'ai pris la décision de quitter la vie politique en 2018 », a déclaré le chef de l'État de 73 ans devant le comité central de son parti, le MPLA. Son mandat actuel se termine en 2017, mais M. dos Santos n'a pas précisé pourquoi il comptait quitter la vie politique l'année suivante.

Il est le second plus ancien chef d'État au pouvoir en Afrique, devancé seulement par le dirigeant de Guinée Équatoriale Teodoro Obiang Nguema, arrivé au pouvoir un mois avant lui en 1979.

Le comité central était réuni pour préparer le prochain congrès du parti, qui doit désigner un candidat pour la présidentielle de 2017.

En juin dernier, le président avait indirectement abordé la question de sa succession, en déclarant notamment: « Il nous faut étudier très attentivement la façon de construire la transition », en appelant le MPLA à réfléchir à la nomination d'un candidat.

La Constitution angolaise ne prévoit pas d'élection présidentielle au suffrage universel, mais stipule que le président du parti vainqueur des législatives devient automatiquement chef de l'État.

En presque 37 ans de pouvoir, M. dos Santos a largement muselé son opposition. En tant que chef de l'État, il est aussi le chef des armées, du gouvernement, de la police et il nomme les principaux juges, ce qui lui donne un contrôle quasi total sur l'appareil d'État.

L'Angola, riche d'immenses réserves pétrolières, traverse une crise économique aigüe depuis quelques mois en raison de la chute des cours de l'or noir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer