République centrafricaine: le nouveau président promet l'unité et la prospérité

Faustin Archange Touadéra a été déclaré vainqueur samedi... (PHOTO ISSOUF SANOGO, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Faustin Archange Touadéra a été déclaré vainqueur samedi soir.

PHOTO ISSOUF SANOGO, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
BANGUI, République centrafricaine

Le président fraîchement élu de la République centrafricaine a promis dimanche d'unir le pays tout en remerciant son adversaire de lui avoir concédé la victoire.

Faustin Archange Touadéra, un ancien premier ministre, a été déclaré vainqueur samedi soir du scrutin de ballottage du 14 février, avec près de 63 % des votes. Son rival, Anicet-Georges Dologuélé, a rapidement accepté la défaite, mais a manifesté son inquiétude devant de présumées irrégularités.

Plusieurs espèrent que le vote permettra de renforcer le sentiment de paix au pays, après plus de deux années de luttes sectaires qui ont fait des milliers de morts et forcé près de 500 000 personnes à fuir vers les pays voisins. M. Touadéra hérite cependant de l'énorme tâche de rétablir l'ordre dans un pays où des groupes rebelles lourdement armés contrôlent toujours une grande partie du territoire.

Dans ses premières remarques depuis l'annonce des résultats provisoires, M. Touadéra a dit dimanche qu'il espérait rendre la République centrafricaine «unie, cohésive et prospère», tout en créant de l'emploi et en réduisant la pauvreté.

La Cour constitutionnelle a une semaine pour valider les résultats, mais M. Dologuélé a indiqué qu'il ne s'y opposerait pas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer