Fusillade et explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio

Des policiers enquêtent sur les lieux de l'explosion... (PHOTO MOHAMED ABDIWAHAB, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Des policiers enquêtent sur les lieux de l'explosion d'une voiture, le 3 décembre à Mogadiscio.

PHOTO MOHAMED ABDIWAHAB, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOGADISCIO

Plusieurs personnes ont été tuées ou blessées samedi dans une fusillade entre des hommes armés et les gardes du corps d'un responsable gouvernemental, suivie quelques minutes plus tard de l'explosion d'une voiture piégée, à Mogadiscio, la capitale somalienne, selon la police et des témoins.

Aucun bilan précis n'était immédiatement disponible. « Je ne peux pas dire combien de personnes sont mortes et combien sont blessées, mais je peux vous dire que la plupart des victimes sont des civils », a déclaré Ahmed Abdiweli, un responsable de la police.

« Il y a eu des tirs venus d'une voiture » sur la route Maka Al-Mukarama, très fréquentée, qui mène au palais présidentiel, et quand la police est arrivée sur place « une voiture bourrée d'explosifs » a explosé, a-t-il ajouté.

Des hommes armés arrivés en voiture ont ouvert le feu sur un responsable du gouvernement somalien, déclenchant une sévère riposte des gardes du corps de cet officiel, qui aurait été blessé dans l'attaque, selon des témoins.

« Au moins 10 minutes plus tard, il y a eu une énorme explosion dans la même zone et j'ai vu plusieurs personnes gravement blessées », a indiqué un témoin, Abdi Mudey.

L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée, mais les islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaïda, mènent régulièrement ce genre d'opérations à Mogadiscio.

Les shebab, chassés depuis mi-2011 de Mogadiscio, puis de leurs principaux bastions du centre et du sud somaliens, contrôlent toujours de larges zones rurales, d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides - parfois jusque dans la capitale somalienne - contre les symboles du fragile gouvernement somalien ou contre la force militaire de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) qui le soutient.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer