Un prisonnier de Guantánamo transféré en Mauritanie

La prison de Guantánamo, créée en 2001 après... (PHOTO BRENNAN LINSLEY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

La prison de Guantánamo, créée en 2001 après les attentats du 11 septembre, abrite des suspects de terrorisme dont certains sont détenus depuis des années sans avoir été jugés ou inculpés.

PHOTO BRENNAN LINSLEY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Ahmed Ould Abdel Aziz, un détenu de la prison militaire américaine de Guantánamo, a été transféré en Mauritanie, son pays d'origine, a annoncé jeudi le ministère américain de la Défense.

Ahmed Ould Abdel Aziz... (PHOTO WIKILEAKS.ORG) - image 1.0

Agrandir

Ahmed Ould Abdel Aziz

PHOTO WIKILEAKS.ORG

À Nouakchott, sa famille et une ONG locale ont indiqué qu'il était arrivé dans la capitale mauritanienne mercredi.

Le Pentagone avait indiqué auparavant dans un communiqué s'être «coordonné avec le gouvernement mauritanien pour s'assurer que ce transfèrement ait lieu conformément aux mesures de sécurité et de respect de la dignité humaine».

Selon une fiche classée «secret de défense», mais révélée par WikiLeaks, Ahmed Ould Abdel Aziz, 45 ans, avait prêté allégeance à Oussama ben Laden en 1999 et combattu en Afghanistan dans les rangs d'Al-Qaïda. Il était considéré comme d'une haute valeur potentielle sur le plan du renseignement, ayant approché des hauts cadres d'Al-Qaïda, même s'il n'a pas coopéré lors de ses interrogatoires.

Ahmed Ould Abdel Aziz était l'un des deux Mauritaniens détenus à Guantánamo, avec Mohamed Ould Slahi, qui y demeure prisonnier.

En juin 2013, des sources de sécurité en Mauritanie avaient annoncé le retour à Nouakchott des deux hommes, ce que le ministère américain de la Défense avait aussitôt démenti.

L'arrivée en Mauritanie mercredi d'Ahmed Ould Abdel Aziz a été confirmée à l'AFP par sa soeur, Lalla Aïcha, et par le président de l'Observatoire mauritanien des droits de l'homme (OMDH), Abdallahi Ould Beyane, joints par téléphone.

«Il est là (à Nouakchott) depuis hier (mercredi) soir», a affirmé Lalla Aïcha. «Il vient d'être remis à ses parents à l'instant», a-t-elle précisé peu après 14 h locales (10 h à Montréal).

De son côté, le président de l'OMDH a déclaré que «M. Ould Abdel Aziz a quitté la prison de Guantánamo hier, mercredi, et a été transféré dans son pays». «Un avion américain l'a déposé mercredi soir à Nouakchott», a-t-il dit.

Fermer Guantánamo est une promesse de longue date effectuée par Barack Obama, qui peine à la concrétiser.

La prison, créée en 2001 après les attentats du 11 septembre, abrite des suspects de terrorisme dont certains sont détenus depuis des années sans avoir été jugés ou inculpés.

L'administration américaine est en train de chercher un lieu sur le territoire des États-Unis pour transférer les détenus de Guantánamo et fermer le camp.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer